Sign in
Download Opera News App

 

 

Vaccin contre la COVID-19 : l'Afrique du Sud change de tactique pour servir les populations

L’Afrique du Sud est le pays du continent le plus touché par la COVID-19. Malgré cet état, il n’y a que 15% des populations vaccinées contre la pandémie. Pour freiner les contaminations et les décès en vaccinant le maximum d’habitants, les autorités ont changé de tactiques.

Depuis peu, le train Transvaco se rend dans différentes gares du Cap Oriental pour encourager à la vaccination, selon africanews.fr.

Pour le confrère, le Transvaco rend la vaccination plus accessible pour les populations aux alentours. L’argument principal étant de se protéger pour protéger son entourage, comme le soutient Thembaletu Jokwana, qui a repéré le train en rentrant de son travail.

« Je suis ici pour me faire vacciner, pour me protéger et protéger ma famille. J'habite avec mon père et sa femme. Mon père est diabétique, alors j'essaie de les protéger, ainsi que ma mère et moi, pour que nous soyons en sécurité », affirme-t-il

Africanews.fr ajoute que le docteur Paballo Mokwana, médecin et responsable du train, explique que le train a pour mission de vacciner autant de personnes que possible tout en traversant différentes villes d'Afrique du Sud.

« Le train sera au Cap-Oriental pour une durée d'environ 14 semaines. Nous avons sept stations dans lesquelles nous nous rendrons, chacune avec deux semaines de séjour où nous vaccinerons les gens. Actuellement, nous avons terminé Swartkops et nous nous dirigeons ensuite vers East London, puis Mount Ruth. À ce jour, nous avons vacciné un peu moins de 1 000 patients », M. Mokwana

L’hésitation sur l’efficacité des vaccins et l’accès aux centres dans les zones reculées sont les principales faiblesses de la campagne de vaccination. Mais les programmes de sensibilisation et le fait d’aller vers les entreprises et les communautés locales aurait permis d’augmenter le nombre de vaccinés. Et ce alors que les chiffres de contaminations sont en baisse au niveau national.

Pour Untsaphokazi Singaph, qui travaille dans une usine spécialisée dans la fabrication et la vente de conteneurs-citernes, c’est avec soulagement qu’elle a reçu sa deuxième dose.

« Je suis heureuse et je me sens en paix. Au moins, je sais que je suis en sécurité, tout comme mes enfants et les autres personnes qui m'entourent. Je suis donc vraiment en paix avec le fait que j'ai terminé. J'attendais le moment où je pourrais moi aussi dire que je fais partie des personnes vaccinées en Afrique du Sud », a-t-elle fait savoir en substance.

Vivement que ce moyen permette de sauver le maximum de Sud-africain et que cela serve d’exemple pour les autres pays du continent.

Nathanael Yao

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

afrique du sud covid-19

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires