Sign in
Download Opera News App

 

 

Société / Vers un déguerpissement d'envergure à Abidjan ? Voici ce qui se prépare

De nombreuses populations à Abidjan et certainement dans d'autres localités du pays doivent avoir à s'inquiéter les prochaines semaines ou prochains mois. En effet, selon M. Soumahoro Amara, Directeur de la Sécurité au Travail de la compagnie ivoirienne d'électricité, CIE, plusieurs personnes ayant des habitations sous les lignes de haute tension s'exposent à de graves dangers, notamment des risques de fortes décharges électriques en cas de foudre, sans oublier les radiations susceptibles de provoquer le cancer de la peau.

Image d'illustration


Alors, pour préserver la santé des populations, les responsables de la CIE envisagent, en collaboration avec les autorités compétentes, procéder à la libération des espaces habités sous les lignes de haute tension. L'information est donnée sur la chaîne de télévision publique RTI les 25 et 26 novembre dernier. Si pour l'heure, la CIE joue à la carte de sensibilisation, il faudra toutefois savoir que des milliers de personnes sont concernés par cette affaire. Aussi, ne dit-on pas qu'après la sensibilisation, vient la répression ?

Habitons sous des pylônes de haute tension (illustration)

Pour anticiper sur une éventuelle catastrophe humanitaire, surtout à Abidjan, il y a matière à une véritable communication de proximité pour une sensibilisation accentuée de ces nombreuses populations à quitter ces lieux en leur accordant un délai raisonnable, et non les surprendre tard la nuit avec des machines à casser et des militaires. Même si ce que la CIE envisage est noble, néanmoins, il va falloir ne pas créer plus de problèmes que ce que peuvent créer ces hautes tensions. Il serait judicieux que l'on tienne compte de plusieurs facteurs, notamment la saison et l'année scolaire, avant d'éventuelles opérations de déguerpissement car les récents déguerpissements faits à Koumassi , continuent de créer de l'indignation au sein de la société.

Image d'illustration


Il convient de rappeler qu'en 2018, des populations sous les lignes de haute tension avaient été déguerpis dans la commune de Port-Bouët. Si pour l'heure, il n'est pas explicitement annoncé un déguerpissement des populations sous les lignes de haute tension, cependant ces populations dans les communes d'Abobo, Cocody, Port-Bouët etc, concernées devront prendre leur disposition pour éviter des surprises désagréables. Aussi, il est important que les uns et les autres sachent que l'on doit observer une distance d'environ 20 mètres de part et d'autre des pylônes de haute tension, selon les responsables de la Compagnie Ivoirienne de l'Électricité.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

abidjan m. soumahoro amara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires