Sign in
Download Opera News App

 

 

Collèges de proximité : pas de vie privée pour les enseignants et administrateurs

Le gouvernement ivoirien, dans son souci d'appliquer l'école obligatoire a eu comme stratégie de rapprocher l'école de la population. C'est ainsi qu'il s'est mis à construire des établissements secondaires dans les gros villages atteignant une certaine population, les établissements de proximité. A vue d'œil, c'est une bonne chose dans la mesure où les élèves de plus en plus jeunes ne se déplacent plus loin de leurs parents pour fréquenter un établissement secondaire. Il y a gain de temps et d'argent pour les parents qui oublient certaines dépenses.

Mais il y a un problème d'ordre social.

En effet, la proximité de l'école avec les populations entraine très souvent l'intrusion des élèves et parents d'élèves dans la vie privée des enseignants et des administrateurs chargés de gérer ces établissements. Il n'est pas rare de voir des parents se rendre au domicile des enseignants à de heures indues pour poser le problème de leurs enfants. Le principal d'un collège de proximité situé dans la DRENA de Daloa nous contait le cas d'un parent qui l'interpelait en pleine rue pour lui relater le cas de grossesse de sa fille. Les cas d'élèves se présentant au domicile d'un professeur ou de l'éducateur pour un exercice ou bien une simple salutation sont incalculables. Bref, il n'y a pas de vie privée pour ces fonctionnaires travaillant dans cette catégorie de collège au village.

Mais nous pensons que c'est de façon plutôt "naïve" que les villageois et les élèves ont ce genre de comportement et que tout va évoluer positivement au fur et à mesure que le temps va passer. Du courage à tous ces braves enseignants des collèges de proximité qui souvent évoluent dans des environnements difficiles et parfois hostiles même.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

proximité

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires