Sign in
Download Opera News App

 

 

Abattage clandestin -insanité des abattoirs à Abidjan : le Projet LIANE 2 pour endiguer le phénomène

 


Contribuer à l’amélioration des conditions sanitaires de la production de viande dans le district d’Abidjan ainsi que favoriser l’application intrinsèque des textes réglementaires en matière d’abatage d’animaux vendus sur les marchés de la capitale économique ivoirienne. Tels sont les objectifs maitres que vise le projet LIANE 2 initié par le Collectif des Fonctionnaires et Agents du Ministère des Ressources Animales et Halieutiques (COFAMIRAH).

Prévu sur une année, ce projet ambitieux qui bénéficie de l’appui financier de l’Union Européenne, a été officiellement lancé le 18 Mai dernier au centre anti rabique d’Abidjan –Cocody. C’était à l’occasion d’un atelier d’information et de sensibilisation des parties prenantes. Le projet LIANE 2 qui concernera les 13 communes d’Abidjan, vise, en sus, la lutte contre les abattages clandestins.

 « Le COFAMIRAH est un syndicat du ministère des ressources animales et halieutiques. C’est vrai qu’un syndicat a pour vocation de revendiquer. Mais nous pensons que le syndicat est composé que d’agents du ministère et peut aussi participer à la vie du ministère. Aujourd’hui tout ce qui se vend à Abidjan, dans les marchés, les abattoirs, le consommateur lui ne se préoccupe même pas des conditions d’abattage de la viande et ne fait qu’acheter ces produits carnés pour sa consommation.

 Or, selon les statistiques qu’ont donné dans leurs communications à cet atelier, des acteurs des municipalités, on enregistre dix morts jour par intoxication en côte d’ivoire causés par la consommation de produits halieutiques .Et pour nous cela pourrait probablement avoir un rapport avec la viande quand on sait les conditions dans lesquelles sont abattus les animaux dont la chair se retrouve dans nos assiettes.

C’est à ce titre que le COFAMIRAH veut participer à l’amélioration de la qualité de la viande vendue dans les marchés d’Abidjan. Ce grâce au projet LIANE 2 qui bénéficie de l’appui financier de l’Union Européenne  et qui permettra la sensibilisation des parties prenantes ainsi que l’identification et la formalisation des abattoirs et aires d’abattages clandestins  dans le District d’Abidjan pour une bonne  application des normes sanitaires par les pouvoirs publics. » ,a confié à la presse, Blaise Djehi Ta bi, président du COFAMIRAH.

A en croire ses initiateurs, le projet LIANE2, dans sa mise en route se déclinera en trois axes majeurs d’actions. A savoir ,des ateliers de renforcement des parties prenantes ,des appuis techniques aux centres régionaux de la société civile (CRASC) pour leur rôle de prestataires au service du secteur associatif et  l’appui financier aux organisations de la société civile et organisateurs des acteurs de la chaine de la viande par l’octroi de subventions .

 

Gooré Michel

Content created and supplied by: goorémichel (via Opera News )

Abidjan COFAMIRAH

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires