Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : Sidi Touré lance la vaccination contre la peste des petits ruminants à Béoumi

Le ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Sidi Tiémoko Touré a procédé au lancement officiel de la campagne de vaccination dans cinq régions de la Côte d’Ivoire, la Bagoué, le Gbêkê, le Hambol, le Tchologo et la Bagoué. C’était au Centre national ovin (Cno) de Béoumi en présence de nombreuses populations dont des éleveurs, des opérateurs économiques, du corps préfectoral, des chefs traditionnels, des directeurs et chefs de services. Cette campagne de vaccination vise à protéger les petits ruminants (Ppr) contre les différentes maladies souvent à la base de leur décimation et à la mise sur le marché de viande de mauvaise qualité, donc impropre à la consommation.


Kouadio Kouadio Kan Armand, 3èmé adjoint au maire de Béoumi, dans son allocution de bienvenue, a invité les populations à réserver un accueil chaleureux aux agents vaccinateurs partout où ils se rendront, avant de dire merci aux initiateurs de cette opération. « Je voudrais compter sur nos populations pour bien vouloir réserver un accueil chaleureux aux équipes de vaccinateurs qui seront déployés dans les villages pour la réalisation de la vaccination qui vient assainir le milieu des petits ruminants ».


Dans son intervention, M. Edja Messou, représentant les partenaires techniques et financiers de la campagne, le Fonds international de développement agricole (Fida) et le Programme d’appui au développement des filières agricoles (Padfa), a souligné les énormes pertes suivies par la Côte d’Ivoire suite à la survenue de la pandémie de la Covid-19 en 2020, « baisse de la production alimentaire de près de 20% » et insisté sur l’importance de l’opération. « Je suis convaincu que la collaboration avec la Direction des services vétérinaire (Dsv) aidera les acteurs de la filière à protéger leur bétail et pouvoir de la viande de qualité aux populations ». L’intervention du coordonnateur Padfa a fait place à un sketch invitant les populations à la vaccination de l’ensemble de leurs animaux. L’on comprendra ainsi que la vaccination animale ne se limite pas qu’aux seuls chiens, mais qu’elle concerne aussi tous les autres animaux, moutons, cabris, bœufs…


Pour sa part, le ministre Sidi Touré a salué la mobilisation exceptionnelle des populations qui montre leur intérêt pour l’évènement avant de leur lancer un message de sensibilisation sur « cette maladie préoccupante qu’est la peste des petits ruminants ». Selon lui, « cette maladie très contagieuse affecte les moutons et les cabris. Une fois dans un élevage, elle peut rendre tous les animaux malades et en tuer 70 à 100% surtout en période sèche. Le choix porté sur la ville de Béoumi pour le lancement de la campagne n’est pas fortuit, car ce département fait partie des localités en Côte d’Ivoire qui regorge d’une forte concentration de moutons et de cabris. Une étude réalisée dans cette zone en 2018 a relevé une prévalence de 33%, c’est-à-dire qu’un tiers du cheptel présent est malade de la Ppr. Toutefois, cette maladie peut être évitée par la vaccination de nos animaux. Cette campagne vise à vacciner au moins 500.000 animaux à travers la Côte d’Ivoire, notamment dans les différentes localités identifiées. Elle représente la première cause de mortalité des petits ruminants dans notre pays. Elle entraîne la mort de de 180.000 animaux par an, soit une perte économique de l’ordre de 26 milliards. Je voudrais donc inviter tous les acteurs à prendre une part active à l’opération, surtout nos femmes qui ont majoritairement à charge l’élevage des ovins et des caprins. En améliorant donc le statut sanitaire des petits ruminants, nous offrons de meilleures perspectives d’avenir pour les enfants dont elles ont la charge. Je demande aux populations d’accueillir les vaccinateurs dans les meilleures conditions possibles et de regrouper les animaux dans un endroit afin de faciliter cette vaccination. Mobilisons-nous tous chers parents pour faire vacciner gratuitement nos animaux, c’est le seul moyen de protéger nos cabris et nos moutons et ceux de nos voisins ».


Après son intervention, chacune des directions régionales, a reçu du matériel de vaccination composé entre autres de réfrigérateurs, de motos, de glacières, de gants, de blouses et l’opération a été officiellement lancée avec la vaccination effective de quelques bêtes par le ministre lui-même.

Pedro  

Content created and supplied by: Pedro (via Opera News )

covid-19 côte d'ivoire sidi tiémoko touré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires