Sign in
Download Opera News App

 

 

Cancer du sein : 85800 décès en Afrique, ce qu’il faut faire

Le mois d’octobre rose se présente comme une période propice pour les femmes de bénéficier des avantages de dépistage de la survenue du cancer du sein. A la faveur de la journée mondiale de lutte contre ce fléau, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a présenté un tableau noir des chiffres vertigineux qui fait froid dans le dos. La lutte bat son plein.

Selon l’Oms, les indices des chiffres présentés par l’Afrique ne sont pas bons. Le continent noir enregistre, à en croire l’organisation mondiale, l'un des plus forts taux de mortalité par cancer du sein. À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre cette maladie qui s’est déroulée le mardi 19 octobre 2021, le rapport indique que le cancer du sein a tué 685 000 femmes en 2020 dans le monde. 85 800 femmes en sont mortes en 2020, pour la majorité en Afrique de l'Ouest et en Afrique de l'Est. Un chiffre alarmant qui positionne, malheureusement, l'Afrique en tête des continents ayant un taux le plus élevé de mortalité par cancer du sein.  

"Le taux de nouveaux cas apparaissant chaque année augmente régulièrement et le cancer du sein représente la première cause de décès par cancer chez les femmes africaines dans 34 pays du continent", a souligné sur France 24, Jean-Marie Dangou, coordinateur en chef de la santé publique pour la prise en charge des maladies non transmissibles au Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique.

Le spécialiste reçu sur les antennes de France 24 révèle qu’on retrouve des facteurs de risque au fil des années chez de nombreuses jeunes filles qui se rendent à l’hôpital à un stade 3 ou 4 de la maladie. "Entre 70 et 80 % des femmes malades arrivent dans des structures hospitalières à un stade très avancé de la maladie. Le cancer est alors au-dessus de toute ressource thérapeutique", affirme-t-il. 

L’émissaire onusien a dans son adresse soutenir mordicus qu’il faut accentuer l’éducation pour ‘’ tenter d'obtenir des diagnostics précoces" afin de sauver plusieurs vies. Un appel retentissant au vu des actions menées par différentes organisations en Côte d’Ivoire qui offrent des opportunités aux femmes de se faire dépister à temps durant ce mois d’octobre rose.  

Aimé Dinguy’s N. 

 #octobre rose

Content created and supplied by: AiméDinguy's (via Opera News )

Afrique Oms

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires