Sign in
Download Opera News App

 

 

Le saviez-vous ? Ernesto Djédjé était sénégalais, voici toute l’histoire !

9 juin 1983- 9 juin 2019, 36 ans qu’Ernesto djédjé, le « roi du ziglibity » a rangé le micro. Mais qui était l’icône de la musique ivoirienne des années 80 ?

Ernest Djédjé Blé Loué est né en 1947 en pays Bétés en Côte d'Ivoire dans le village de Tahiraguhé proche de la ville de Daloa d'un père sénégalais du nom de Touré, homme d'affaires qui abandonne très tôt son fils pour travailler en République centrafricaine aux côtés de Bokassa en qualité d'Imam de Bangui, Touré décédera en 1971 au Sénégal. Délaissé par son père, Ernest sera élevé du côté de sa famille maternelle, par sa mère Dapia Blé, fonctionnaire de l’église Baptiste « œuvre et missions » de la localité et par son oncle Blé Loué, dont il héritera du nom de famille. « Djédjé » signifie « iroko », un bois sacré servant à invoquer la protection des ancêtres en bété. Il porte ce nom car à sa naissance, Ernest représentait l'espoir de la famille. Dès l'âge de dix ans, Ernest Djédjé est initié au « Tohourou », un rythme traditionnel du terroir bété, dans l'ouest ivoirien. Étymologiquement, le « Tohourou » provenant du mot guéré (ethnie Ouest-ivoirienne) « Athônô wrhou » signifie en français « raconte-moi l'histoire, apprends-moi l'histoire ». Ainsi, Ernest Djédjé travaille très tôt sa voix et développe ses capacités de poète lyrique. Le « Tohourou » sera d'ailleurs l'une des origines du ziglibithy.

Véritable icône en Côte d'Ivoire, il était aussi renommé pour ses performances scéniques notamment ses déhanchés très particuliers. Il a inspiré une bonne partie de la nouvelle génération actuelle de chanteurs africains avec le ziglibithy, style musical et danse dont il est le créateur. C'est ce style musical qui entraînera dans les années 1990 le zouglou puis le coupé-décalé dès 2003 mouvement toujours en vogue.

Content created and supplied by: Gbeahitahe (via Opera News )

Ernest Djédjé Ernesto Djédjé Touré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires