Sign in
Download Opera News App

 

 

Luckson Padaud : pourquoi je chante les présidents


De nombreux chanteurs, chanteuses et groupes musicaux ivoiriens ont chanté leur message aux présidents successifs de la Côte d’Ivoire, notamment Alpha Blondy, la méga star du reggae, Allah Thérèse, Wedji Ped des Djinns Music, François Lougah, Ernesto Djédjé, Luckson Padaud…  

Séhia Tapé Lago alias Luckson Padaud, le précurseur du ‘’ Laba laba’’, dont la carrière musicale a débuté en 1982, a une histoire avec les différents présidents et d’institutions de la République qu’a connus la Côte d’Ivoire, à savoir Félix Houphouët-Boigny, Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattra.

La star de la musique tradi-moderne ivoirienne est très sensible à la fonction de président et d’institutions de la République. Même s’il se dit apolitique, l’enfant de Tahiraguhé, village du centre-Ouest de la Côte d’Ivoire, dans la région de Daloa, n’est pas indifférent au premier locataire du palais présidentiel d’Abidjan-Plateau, Félix Houphouët-Boigny, qu’il considère comme le de Gaulle ivoirien. Pour l’amour, le respect, la considération et le culte qu’il voue au sage de Yamoussoukro, il lui dédie un album’’ Nanan Houphouët-Boigny’’ en 1985. Il confie à ce sujet : ‘’ Le président Félix Houphouët-Boigny est notre général de Gaulle. Il a lutté pour l’indépendance de notre pays. Il est le père de la Côte d’Ivoire moderne. Le sage de Yamoussoukro se souciait du bien-être de tous les artistes locaux. Il a beaucoup fait pour le rayonnement de la culture ivoirienne’’. Après le décès de son cousin, Ernesto Djédjé, le 9 juin 1983, à l’âge de 35 ans, l’artiste a rendu un hommage à l’ami de l’illustre disparu, Henri Konan Bédié, en 1988, au moment où il était le patron du parlement ivoirien. Et cela, 5 années avant qu’il n’accède à la magistrature suprême. ‘’ Henri Konan Bédié est l’ami à mon cousin feu Ernesto Djédjé avec lequel je suis originaire du même village, Tahiraguhé. Il a beaucoup contribué à la réussite de la carrière de ce dernier. Pour tous ces bienfaits, je me devais de lui rendre hommage’’, a révélé le maître de la musique tradi-moderne bété.

En 2000, au lendemain de l’élection de Laurent Gbagbo à la présidence de la République, Luckson Padaud estime qu’il fallait interpeller le socialiste, qui venait assister, à ses prestations, au Baron-Bar dancing de Yopougon, pour qu’il puisse bien gérer les affaires de l’Etat. Pour ce faire, il lui a dédiée une chanson’’ Bonjour mon président’’. L’auteur  de ‘’ Kalgbeu’’ estime que ‘’l’opposant Laurent Gbagbo qui venait d’être élu président se devait de changer de casquette pour porter celle de père de tous les Ivoiriens’’. Le chanteur est également un admirateur de l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro à qui il a rendu un hommage. Dans un single’’ Kigbafori’’, sorti en 2015, le natif de Tahiraguhé célèbre l’ancien Premier ministre ivoirien. ‘’ Guillaume Soro a épousé ma sœur bété. C’est mon beau-frère. Chez nous les Bété, le gendre est vénéré’’, a affirmé l’artiste.

Malgré que certains critiquent la passion de Luckson Padaud à rendre hommage aux différents présidents et d’institutions de la République, Séhia Tapé Lago, qui se défend de tout opportunisme, est en studio. Il enregistre, depuis quelque temps, une chanson où il vante la batterie d’actions prises, par Alassane Ouattara, en faveur des artistes. Après la cérémonie d’hommage qu’il rendra, le 28 mars 2020, à Daloa, au premier citoyen ivoirien, le musicien mettra sur le marché discographique un single pour dire merci à son bienfaiteur. ‘’ Alassane a apporté beaucoup de choses dans la vie des artistes ivoiriens. Je suis en train de préparer un single pour lui rendre hommage. J’organiserai une tournée, à l’intérieur du pays, pour lui dire merci’’, a-t-il conclu.  

Cheik Doumbia

 

Content created and supplied by: Cheik_Doumbia (via Opera News )

Côte d'Ivoire Henri Konan Bédié Laurent Gbagbo Luckson Padaud République

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires