Sign in
Download Opera News App

 

 

Conseils pour une gestion efficace des conflits dans le foyer

 

Le mariage unit deux personnes. La norme veut que ce soit deux personnes de sexe différent. Quand bien même que, sous certains cieux, une anomalie est en train de prendre forme.

Ces deux personnes ( homme et femme) ne sont pas issues de la même famille. Leur éducation n’est pas identique. Elles n’ont pas le même niveau d’étude. Leurs principes de vie peuvent ne pas correspondre. Leur vécu est différent.

Ce qui les attire l’un vers l’autre est d’abord l’aspect physique. Ensuite, au fur et à mesure des fréquentations, ils ont une certaine idée des valeurs morales qui fondent la vie de chacun.

La difficulté est qu’il est impossible de connaître totalement une autre personne. Non seulement la plupart des gens sont limités en matière de psychologie, mais le mensonge ou les demi-vérités peuvent amener quelqu’un à se présenter sous un jour qu’il ne l'est pas en réalité.

C’est le temps de vie commune qui permettra de se découvrir, d’ailleurs partiellement. Comme on le dit : le mariage est comme un cadeau surprise. C’est après avoir enlevé l’emballage qu’on voit le contenu.

Alors ce qui semblait un monde parfait se transforme quelquefois en déception. Dans cette phase de découverte véritable, l’adaptation l’un à l’autre est importante. Sinon, c’est le risque de séparation qui se présente.

Dans ce temps d’adaptation, comme tout le long du mariage, l’esprit de compréhension, de dialogue, de tolérance, de pardon, d’humilité, etc. doivent toujours prévaloir dans le foyer. Autrement, les conflits seront fréquents.

Si, malgré tout, les conflits surgissent, comment faut-il les gérer pour ne pas aboutir à la séparation ?

Le premier conseil est d’éviter l’intervention de personnes extérieures au foyer. Que ce soit les parents, les amis, les témoins, les hommes de Dieu, etc. En général, ces interventions font plus de mal que de bien. Car retrouver à la suite l’harmonie, la complicité n’est pas évident. À moins que les époux veulent supporter une union bancale, riche en frustrations, parce qu’ils ne peuvent faire autrement et surtout dans l’intérêt des enfants.

L’humilité est l’autre valeur qui peut permettre de résoudre bien de conflits. Nul ne peut prétendre avoir raison à cent pour cent dans tous les cas. Nous sommes tous faillibles ou coupables dans bien de situations. Dans ces cas, il faut avoir la sagesse de reconnaître ses torts et demander pardon. Une telle attitude, loin de diminuer, grandit la personne.

En troisième position, il y a l’écoute mutuelle. Parfois, on a tendance à parler sans pouvoir écouter l’autre pour entendre et comprendre son opinion. Lorsqu’on arrive à ne plus s’écouter, c’est un dialogue de sourds qui s’installe, prémisse d’une séparation.

Il est aussi important d’avoir des projets communs. Deux valent mieux qu’un. Dans ce cas, l’honnêteté et la transparence doivent être de mise pour renforcer la confiance mutuelle.

La survenance d’un conflit dans le foyer est un fait normal. C’est la capacité à le résoudre, le surmonter qui fait des foyers solides, des foyers heureux.

Content created and supplied by: Bli59 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires