Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire CIAD PRIMO : le PDG Babily Dembélé rétabli dans ses droits par la justice ivoirienne

Babily Dembélé, Président Directeur Général de CIAD PRIMO peut pousser un ouf de soulagement ! Le procès dans lequel il a été embarqué pour usurpation de titre depuis plusieurs mois par la société Groupe AMAOS a définitivement pris fin. Et le président Babily Dembélé en sort grand vainqueur.

« Statuant publiquement contradictoirement à l’égard de Babily Dembélé en matière correctionnelle et en premier ressort :

-Déclare le prévenu non coupable

-Renvoie les fins de poursuite pour délit non établi

-Reçoit la constitution de partie civile de la société Groupe AMAOS

-L’y dit cependant mal fondé

-L’en déboute

-Condamne aux dépens », peut-on lire sur l’Attestation du dispositif du plumitif signé par Me Lavry Liliane et dont nous avons reçu copie.

Cette décision est renforcée par un certificat de non appel qui « certifie après vérification du registre des appels correctionnels tenu au Greffe du Tribunal de céans, qu’aucun appel n’a été interjeté contre le jugement correctionnel contradictoire No 3029 du 23 juillet 2021 dans l’affaire Ministère public contre Babily Dembélé, prévenu d’usurpation ou usage irrégulier de titre ou de fonction ».

Rétabli ainsi dans ses droits, Babily Dembélé appelle les acquéreurs à la sérénité et à continuer à jouir paisiblement de leurs biens.

Rappelons que la société Groupe AMAOS, anciennement gérant des biens immobiliers de CIAD PRIMO, a traduit son PDG en justice pour usurpation ou usage irrégulier de titre ou de fonction. 

Content created and supplied by: Pierre_Ephèse (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires