Sign in
Download Opera News App

 

 

Quand le monde glisse vers un leadership de violence

Dans une vidéo sur la toile, on découvre des chiens qui s'attaquent à homme. Cette vidéo peut être visionnée via le lien https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1406026649735533&id=100009846341979.

Cette scène suscite à la fois de la pitié et des interrogations.

Premièrement, quand toute une famille se rit de la mésaventure du jeune homme que les chiens tiennent en respect, on s'interroge s'il n'aurait pas été préférable qu'ils (les membres de ladite famille) arrachent l'infortuné à ces animaux pour le conduire aux autorités compétentes.

Deuxièmement, il s'agit à l'évidence d'un cas d'intrusion dans un domaine privé, parce que les chiens d'une maison connaissent par habitude les personnes qui fréquentent leurs maîtres, donc ne les attaquent pas. Ou même s'il s'agit d'un parfait inconnu, les maîtres de la maison n'auraient pas eu cette attitude passive.

Le jeune homme était donc là pour commettre un acte délictueux. La question est de voir si vivre par le vol est une meilleure option de vie ?

On peut le dire, le manque de propension au travail, la paresse est ce qui entraîne cet acte marginal, qui est une forme de violence.

Dans tous les cas, que ce soit du côté de la famille et du côté du voleur, on assiste à de la violence avec des formes variées.

Et la violence lorsqu'elle tend à régenter les rapports sociaux, ceci devient inquiétant pour tout homme, agresseur comme agressé.

Une voie de loin la meilleure, peut être la pratique de la non violence.


Constant Ouraga Dali

Content created and supplied by: OuragaDConstant (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires