Sign in
Download Opera News App

 

 

Incitation à la haine après l'affaire Yann Bahou : l'appel de Apoutchou aux Ivoiriens et Gabonais

Dans un texte publié sur la toile, l'animatrice Yann Bahou a relaté sa mésaventure lors de son séjour privé au Gabon. La consœur dit avoir été interpellée dès son arrivée, à la sortie de l’aéroport de Libreville, par la police gabonaise, alors qu’elle avait passé tous les contrôles sans aucun souci. Elle dit avoir ensuite été enfermée dans une cellule de 19 heures au lendemain à 9 heures, privée de nourriture durant tout ce temps, avant d’être remise dans un avion manu militari pour son retour en Côte d’Ivoire. Pour de nombreux observateurs, cette affaire dévoile, au grand jour, « un manque d’hospitalité » du peuple gabonais et de certains pays africains. Depuis certains internautes se sont adonnés à des comparaisons entre les deux pays.

Une situation qui a fait réagir le célébrissime influenceur ivoirien, Stéphane Agbré plus connu sous le nom de Apoutchou National, ce vendredi 17 septembre 2021. Convaincu que les enfants du vieux continent ne gagneraient rien à comparer leur nation avec d'autres, il a appelé à la culture de l'amour, de la paix en pareille circonstance car soutient-il, la Côte d'Ivoire et le Gabon, qu'on le veuille ou pas, sont des nations sœurs.

« J'aimerais ici m'adresser à tous les homologues ivoiriens, blogueurs et influenceurs qui font des vidéos depuis ce matin (hier, 17 septembre, Ndlr) pour comparer ces deux pays. À tous ceux qui sont en train d'inciter à la haine, d'insulter toute une Nation à cause d'un agent, mettez un peu d'eau dans votre vin. Aujourd'hui l'Afrique ne doit plus être dans les comparaisons inutiles. Nous devons lutter dans le but de promouvoir les valeurs de nos différents pays. Arrêtons d'être dans les comparaisons, dans le mépris, dans le dénigrement, d'inciter à la haine. Qu'on le veuille ou pas, le Gabon et la Côte d'Ivoire sont des pays frères ».


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

gabon yann bahou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires