Sign in
Download Opera News App

 

 

Soubré : Ange Kessy ordonne le déferrement de 5 agents de police suite à la mort de Bailly Armand

Depuis quelques années, l'on a envie de véritablement remercier le procureur militaire ivoirien Ange Kessy pour tout l'effort qu'il fait et la transparence dans le traitement des affaires qui relèvent de ses compétences. La "Tolérance Zéro" est une forme de gouvernance qu'il applique afin que toute situation compromettante qui doit aller en justice soit éffectivement traitée avec rigueur et efficacité. Une affaire de meurtre à Soubré à été soumise au procureur Ange Kessy. Il s'agit en effet de dame Bailly dont le mari est mort après que les agents de police du commissariat de Soubré soient venus le chercher à son domicile suite à une dispute conjugale. L'homme qui s'appèle Bailly Armand a été passé à tabas par les policiers qui ont surement usé de beaucoup trop de violence.

Le monsieur qui hurlait sous les coups des policiers a cessé de pousser des cris et cela a interpellé l'épouse qui était bien d'accord avec le fait que son mari soit emmené par la police, mais pas pour être violenté. Vu qu'il n'emettait plus de son, elle a cherché à en savoir plus mais cela n'a pas abouti, elle a simplement été demandée de rentrer chez elle. La mort de son mari lui a donc été annoncée un peu plus tard par les agents de police.

La dame a donc fait appel à de plus hautes autorités pour que le cas de la mort de son mari soit soumis à une nette analyse. Selon le rapport de "Police secours" ce lundi 19 juillet 2021, le défunt ne portait pas le vêtement avec lequel il a été emmené au poste de police. Une enquête a donc été ouverte par Ange Kessy qui désire en savoir plus. Le corps de Mr Bailly Armand a été donc convoyé à Abidjan pour des enquêtes précises qui détermineront la cause du décès.


Après autopsie, on se rend compte que la mort dont il est victime n'est pas naturelle, c'est suite à des coups violents occasionnant des blessures mortelles que l'homme est décédé. Le commissaire Ange Kessy a demandé à ce que tous les agents de police en service le jour du drame soient déférés à Abidjan pour repondre de leurs actes devant le tribunal militaire d'Abidjan. Ce sont 5 agents de police dont un commissaire de 2e classe, 01 capitaine, 02 lieutenants et 01 sergent.

Cette situation très délicate met la ville de Soubré dans une émotion un peu étrange. Les populations qui ont été informées de cette chose ont été très surprises de la tournure d'une simple interpellation d'homme suite à une dispute conjugale qui a viré au drame. Si tout un commissariat a été convoqué, c'est que l'affaire est grave.

Le commissaire Ange Kessy est en pleine application d'un jugement impartial à tous les niveaux, et cela depuis plusieurs années. Il refuse que l'impunité sévice en Côte d'Ivoire. Pour lui, la responsabilité pénale du chef est un principe très important dans la vie de tout supérieure de l'armée. Tout le monde peut être jugé en Côte d'Ivoire. La bonne foi et l'intégrité de l'Etat ivoirien requièrent qu'on ne privilégie personne. En attendant que les choses se règlent, on espère que justice sera rendue pour cette femme qui a perdu son mari.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

ange kessy bailly armand

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires