Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire/ Justice : Les assaillants de N'guessan Koffi Christian arrêtés.

De toutes les années d'après 2011, l'an 2020 restera à jamais gravée dans les mémoires de certains ivoiriens grâce à la crise poste électorale qui secoué le pays.

Alors, depuis la fin de ces événements douloureux, la justice ivoirienne est pointée du doigt, donc accusée d'être une justice à partie prise, tant les poursuites et les nombreux emprisonnements sont principalement exécutés sur le camp Gbagbo et l'opposition ivoirienne.

Pourtant, la date du 09 Novembre reste une date à laquelle s'est produite la scène d'horreur, la décapitation du jeune N'guessan Koffi Toussaint par des individus armés d'armes blanches ayant envahi le village natal du président du parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié. Cette scène a fait le tour des réseaux sociaux. Véritable monstruosité!

Cependant, plus de cinq (5) mois après le forfait des assassins de Christian, une nouvelle pouvant réjouir les coeurs des ivoiriens en occurrence ceux des proches de la victime vient de tomber, le procureur de la République, Monsieur Adou Richard a affirmé que tous les participants à cette atrocité ont été appréhendés et écroués en prison : « Nous avons retrouvé ces personnes. Elles ont été appréhendées et placées sous mandat de dépôt. Tous ceux qui ont participé à la décapitation de ce jeune sont en détention », a indiqué le chef du parquet ivoirien lors d'une conférence de presse animée, le 30 avril dernier, au tribunal d'Abidjan Plateau. Le sang de N'Guessan Koffi Toussaint, ainsi que celui de nombreuses victimes des crises ivoiriennes continuent donc de crier justice.


La Covid-19 est une réalité, respectons donc les mesures barrières !


Sphinx

Content created and supplied by: Sphinx (via Opera News )

arrêtés camp gbagbo covid-19

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires