Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire/Découverte des enfants morts : Le procureur Ange Kessi interviendra t-il ?

La situation de précarité des parents des victimes, dépourvus de tous moyens pouvant solliciter l’intervention d’une autopsie par des médecins légistes, il pourrait être souhaitable et même bienvenue une aide venant de la part du procureur militaire Ange Kessi.

Il est connu de tous qu’une découverte macabre défraie la chronique dans la commune d’Arrah. Certains médias s’en sont saisis et jusque-là, le procureur militaire M. Ange Kessi, fils de la commune, n'a encore dit mot. Que se passe t-il dans cette belle cité en transformation par madame le maire de la commune ?

Pourquoi de tels actes sont récurrents à Arrah et demeurent sans suite ? Les autres fois me disent certains habitants rencontrés sur le terrain terrés et qui ont peur de se prononcer, par le passé, ces actes rituels, se passaient tous les weekends et sans jamais d’enquêtes et voilà que tout d’un coup, ils reviennent encore perturber la quiétude des habitants de la commune.

Les deux Emmanuel âgés de 3 ans ne peuvent pas trouver la mort ou se la donner, d'ailleurs pourquoi le feraient-ils à cet âge ? Une voiture garée depuis plus d’un an, dont les portières sont verrouillées, comment les deux Emmanuel (ils portent le même prénom) ont réussi à ouvrir ces portières et s’y engouffrés, pour mourir, en s’ôtant les chemises et garder seulement que des chaussures ? Est-ce que les traces des mains sur les portières n’ont pas été effacées ? On peut tout de même trouver des indices, des empreintes et sceller la voiture pour nécessité d’enquête.

Alors, il faut de l’aide pour renfoncer les efforts des autorités politiques et administratives en vue d’enquêter sur ce lourd crime. M. Ange Kessi, qui est fils de la commune, est outillé pour ces genres de crimes.

Le député N’guessan Ahondjon et son épouse qui sont les autorités politiques, ne peuvent pas à eux seuls diligenter toute cette procédure, c’est pourquoi, il faut les aider à agir pendant qu’il est encore temps car le danger est dans la cité et il faut l’extirper rapidement sinon le sommeil des parents est troublé.

C’est bien que la gendarmerie ait fait un constat, mais là, il ne s’agit pas d’un simple constat, il s’agit d’une expertise légiste et procéder à démanteler le réseau des coupables et leurs commanditaires, et il se trouve que ce cadre dépasse la compétence des autorités locales.

On annonce une marche blanche les jours à venir, qui en sont les initiateurs, à quelles fins et qui fianceraient les dépenses car, une marche suppose des banderoles, des tenues à l’effigie des défunts ?

Dans le cas d’espèce, il faut pour cette fois-ci permettre à l’état de s’approcher des familles des victimes avec des avocats, commis d’office pour porter une plainte contre X et les assister à toutes les étapes des enquêtes jusqu’à la fin de celles-ci, car à partir de ces deux enfants sacrifiés ou suicidés, il faut que cela prenne fin.

                                                         Joël ETTIEN

Content created and supplied by: BusinessActuality (via Opera News )

ange kessi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires