Sign in
Download Opera News App

 

 

Racket au concours de police et de gendarmerie : 2600 plaintes déposées chez Ange Kessy

Le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance, du renforcement des capacités et de la Lutte contre la corruption, Zoro Epiphane Ballo et le Commissaire du gouvernement, le Général Ange Kessy Bernard étaient face aux journalistes, le vendredi 17 septembre 2022, à l’hôtel Ibis Plateau pour faire cas de corruption au niveau du concours de la Police et de la Gendarmerie.

Il ressort qu'au cours de la conférence de presse donnée par le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance, du renforcement des capacités et de la Lutte contre la corruption, Zoro Epiphane Ballo et le Commissaire du gouvernement, le Général Ange Kessy Bernard pour mettre dénoncer la corruption qui sévit au niveau du concours de la Police et de la Gendarmerie .

 Ainsi donc le Général Ange Kessy Bernard a exposé aux journalistes, au sujet des concours de la Police et de la Gendarmerie en faisant ressortir la gangrène qui sévit dans les concours de gendarmerie et de police qui a eu pour effet 2600 plaintes.

 « Nous avons, chaque jour, plusieurs émanant des concours de police et de gendarmerie. De janvier jusqu'à ce jour, ce sont 2600 plaintes pour racket à ces concours que nous avons reçues. Nous recevons en moyenne 12 plaintes par jour », a-t-il dévoilé avant de faire une sévère mise en garde. 

« Les brebis galeuses vont aller en prison un à un. Et nous n'allons pas nous arrêter à ces dossiers que nous avons. Il faut savoir que la phase de sensibilisation est terminée. Nous n'allons plus faire de cadeau », a-t-il averti, avant de souhaiter que les audiences des agents corrupteurs qui seront jugés soient désormais filmées. « Nous allons demander l’autorisation au ministère de la Justice et au ministère de la Défense pour qu’ils nous autorisent à filmer nos audiences », suggère Ange Kessy.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

zoro epiphane ballo étaient

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires