Sign in
Download Opera News App

 

 

Depuis notre mise en liberté, nos téléphones sont toujours confisqués (proche de Soro)

L'ex-député de Biankouma, Kando Soumahoro, et six autres proches de l'ex-chef du parlement ivoirien, Guillaume Soro, accusés de diffusion de fausses nouvelles et de troubles à l’ordre public, ont été définitivement libres en mai dernier en dépit du verdict du tribunal d' Abidjan, les condamnant à neuf mois de prison ferme.

Ayant déjà purgé 10 mois d'emprisonnement, entre le 23 décembre 2019, date de leur arrestation, et septembre 2019, date de leur remise en liberté provisoire, le député Kando et ses camarades ex-détenus ne retourneront évidemment plus en prison.

Mais les choses semblent se compliquer nous apprend Soumahoro Kando. Selon cet ex parlementaire depuis leur liberté, leurs téléphones seraient toujours confisqués non sans préciser l'identité de ceux qui les confisquent. Il a fait cette révélation via son compte tweeter.

" Bizarrement (......) Depuis notre mise en liberté, nos téléphones sont toujours confisqués", a t-il révélé via un tweet ce mercredi 20 octobre 2021.

Affaire à suivre!

Content created and supplied by: grasso (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires