Sign in
Download Opera News App

 

 

Des Ivoiriens victimes de maltraitance au Niger, un ivoirien journaliste exerçant au Niger dit tout

Le mercredi 19 mai 2021, restera un mercredi noir pour la communauté nigérienne vivant en Côte d'Ivoire. Leurs hôtes trompés par une vidéo virale sur les réseaux sociaux, auquel le l'on attribue des allégations, à provoqué des heurts et des affrontements qui ont fait des blessés et des scènes de pillages ainsi que des voitures calcinés. Face à cette escalade et son triste corollaire, un journaliste ivoirien exerçant sur une chaîne de Télévision nigérienne a apporté un excellent éclairage sur toute cette affaire.

Voici son éclairage : « Bonsoir à tous les ivoiriens, bien de choses à vous partout où vous vous soyez. Je suis Serge Mathurin Adou, je vous parle depuis Niamey au Niger. Je suis un journaliste ivoirien exerçant ici au Niger sur une chaîne de télévision. Et nous venons de voir une vidéo virale sur les réseaux sociaux. Je suis indigné, totalement irrité, cela me fait très mal que des ivoiriens s'en prennent aux nigérians suite à cette vidéo qui circule. C'est du FAKE. C'est une vidéo qui date de très longtemps et ce sont des militaires nigérians qui ont appréhendé des combattants de Boko Haram, qui sont entrain de subir ce sort. Ce ne sont pas des ivoiriens qui se font tabasser par des militaires nigérians. Que les gens vraiment se calment du côté d'Abidjan. Que la Paix revienne dans le coeur des ivoiriens. (...) Que les ivoiriens cessent de s'en prendre aux nigeriens qui font leur commerce en Côte d'Ivoire, leur pays d'accueil. Il faut impérativement que les autorités ivoiriennes retrouvent la femme qui a émis un cri de coeur en langue malinké avec cette vidéo, ce qui a provoqué cette escalade de violence. Afin qu'elle dise où elle a eu cette vidéo », a dit notre journaliste ivoirien exerçant son métier au Niger.

Content created and supplied by: esmellorngsessdonald (via Opera News )

côte d'ivoire niger serge mathurin adou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires