Sign in
Download Opera News App

 

 

Arnaque au sentiment : Un ivoirien soutire 31 millions à un diplomate Européen

Les arnaques sur internet continuent toujours de faire des victimes. Un diplomate Européen vient d'en payer les frais. Il a été arnaqué à hauteur de 31.000.000 FCFA par un jeune ivoirien résidant à Port Bouet. 


L’arnaque au sentiment est une pratique qui consiste à simuler une relation amoureuse dans le but d’extorquer de l’argent à son partenaire.


Selon la PLCC, un diplomate et résidant Européen fait la rencontre d'une demoiselle surnommé MC (Nom d'emprunt) sur Facebook. D’origine européenne, elle réside en Côte d'Ivoire précisément dans la commune de Grand-Bassam. De cette rencontre, est née une relation amoureuse virtuelle. 

L'idylle amoureux se renforce jusqu'au point où MC décide de faire du diplomate Européen le successeur et bénéficiaire de ses biens estimés à 840.000.000 FCFA. Ainsi pour qu'il puisse bénéficier de l'héritage de MC, le diplomate doit passer par un notaire afin de finaliser les formalités administratives. Le notaire obtient d'abord de la part du diplomate une première somme de 2.800 euros soit 1.836.800 FCFA, représentant ses honoraires après signature des documents. 

Après les formalités administratives, vient l'étape du transfert des 800.000.000 sur un compte en Europe. MC mets encore le diplomate Européen en contact avec un directeur de banque. Le directeur de la banque a donc exigé et reçu de l’argent pour le paiement de divers frais pour le transfert des fonds. Le diplomate a encore envoyé de l'argent. Mais face aux demandes d'argent de plus en plus récurrentes, le diplomate Européen commença à soupçonner une arnaque. Il décide donc de porter plainte à l'ambassade de Côte d'Ivoire dans son pays. 

La PLCC mène les enquêtes en collaboration avec le Laboratoire criminaliste numérique. Les enquêtes permettent d'interpeller, un jeune ivoirien résidant à Port Bouet. Il a automatiquement reconnue les faits qui lui sont reprochés. "Par ailleurs, il a indiqué avoir un complice nommé « vieux père » qui se chargeait d’établir et d’envoyer des faux documents de notaire, de banque, de la justice, et de trouver des astuces pour emmener CJP à leur envoyer plus d’argent. Ils ont réussi à lui soutirer la somme totale de 47.485 euros, soit 31.148.118 FCFA."

Source : Plateforme de Lutte contre la cybercriminalité.


Kauney Mustafa

Content created and supplied by: MustyK (via Opera News )

port bouet

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires