Sign in
Download Opera News App

News Entertainment

 

Movie TV

 

TV Video

Médias audiovisuels/Atteinte aux bonnes mœurs et valeurs sociales locales: la Haca monte au créneau

La haute autorité de la communication audiovisuelle, Haca, n'approuve visiblement pas des contenus diffusés, surtout à des heures de forte audience, par certains médias ivoiriens depuis quelques temps. Étant le régulateur du secteur de l'audiovisuel en Côte d'Ivoire, la Haca a produit un communiqué ce 25 mai 2022 afin d'inviter les uns et les autres à tenir compte des valeurs sociales locales, les bonnes mœurs pour ne pas heurter la sensibilité du jeune public et de la population de façon générale vu que l'audimat est composé majoritairement de jeunes.


Selon l'institution en charge de la communication audiovisuelle, il s'agit des fictions, les magazines et les émissions interactives dont les contenus portent atteinte aux valeurs fondamentales de la famille ou incitent à des comportements jugés déviants. '' La nécessaire volonté de ne pas discriminer les minorités sexuelles ne peut et ne doit conduire à la diffusion incontrôlée de programmes mettant en scène des pratiques offensant les bonnes mœurs ou promouvant lesdites pratiques '' , précise le communiqué.

Faut-il le souligner, ce communiqué intervient quelques jours après une émission polémique sur l'homosexualité sur une chaîne de télévision nationale, laquelle émission ayant connu de critiques acerbes sur les réseaux sociaux. Ce n'est pas la première fois que de nombreuses personnes se plaignent de certains contenus heurtant leur sensibilité ; il y a eu le cas de la mise en scène sur un plateau de télévision d'un acte de viol. Cette situation a valu la suspension du présentateur de ladite émission. Mais, le média qui a servi de canal s'en est sorti sans la moindre sanction. L'on ose espérer qu'avec cette mise au point, les uns et les autres se conformeront aux recommandations du régulateur.

As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

Haca

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires