Sign in
Download Opera News App

 

 

ÉCole des Forces Armées de Zambakro Bizutage/ 34 officiers risquent 5 à 20 ans de prison.


TRIBUNAL MIL

Le procès des officiers de l'École des Forces Armées ouvert le 24 juin 2021 qui a vu comparaître 34 officiers devant le Tribunal Militaire d'Abidjan pour coups et blessures, coups mortels et non-assistance à personne en danger reprend ce jeudi 30 juin 2021 à l'État-major Général des Armées.

C'est la première fois en Cote d'Ivoire, que tant d'officiers sont attraits devant le tribunal militaire et c'est la première fois également que le personnel du corps médical est mis en cause et leur responsabilité pénale engagée dans l'exercice de leur fonction. Le principe de l'obligation des moyens qui protégeait leur profession est battu en brèche par ce qui va devenir une jurisprudence étendue aux autres secteurs d'activité.

Des médecins et infirmiers qui se méprisent dans leur diagnostic et négligent de soigner des patients, causant la mort à une personne et des séquelles indélébiles à une autre.

Ces 34 officiers risquent 5 à 20 ans de prison.

Content created and supplied by: Lelynx (via Opera News )

Bizutage/

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires