Sign in
Download Opera News App

 

 

Adou Richard/Ange Kessi: un lecteur tranche et donne des conseils au procureur général

Mdi2906211935



C'est à un petit sermon et à un exercice de comparaison que s'est livré cette semaine un lecteur d'Opera News, la plus importante plateforme d'information en Côte d'Ivoire. Les commentaires de ce dernier qui ont attiré notre attention font suite à un article de Ivoir'Soir.net titré "Le procureur Adou Richard ironise: "Chis Yapi est plus célèbre que moi, toute la Côte d'Ivoire le connaît". En effet, sur Opera News où l'article a été repris, ce lecteur qui répond aux initiales de N.S et qui visiblement n'a pas sa langue dans sa poche, a cru bon à travers sa réaction d'interpeller le procureur Adou Richard pour lui rappeler le "désamour" qu'une bonne partie des ivoiriens selon lui nourrirait à son endroit. "A vrai dire un bon nombre d'ivoiriens ne vous aime pas. Certains vous appellent ironiquement procureur ADO RICHARD", écrit-il. Il s'empresse par la suite de donner les raisons qui selon lui fondent ce sentiment de rejet chez certains ivoiriens: "Les raisons de ce désamour sont multiples. Vous en connaissez une bonne partie. Les procureurs ne sont pas souvent aimés mais il vous faut soigner votre image pour être crédible", a-t-il justifié. Ainsi pour N.S si certains ivoiriens éprouvent de la froideur à l'endroit du magistrat hors hiérarchie, cela peut d'une part se justifier par le fait que les procureurs de façon générale ne sont pas aimés, mais il estime que dans le cas de ce dernier, il se pose aussi un problème de crédibilité.

De là, il établi une comparaison entre le procureur de la république et le procureur militaire Ange Kessi Kouamé Bernard, invitant le premier cité à prendre non seulement exemple sur son collègue du Tribunal Militaire d'Abidjan mais aussi à changer de méthodes pour se faire apprécier par un plus grand nombre de ses compatriotes. À ce propos il dira en guise de conclusion: "Le commissaire du gouvernement Ange Kessy n'est pas le bien aimé des militaires et autre corps habillés, mais il est crédible , et même adulé, par les civils. Peut-être qu'on ne comprend pas vos méthodes, alors communiquez , expliquez aux ivoiriens certaines procédures, vous verrez que votre image s'améliorera. Respect!". À l'analyse de ces dernières lignes les commentaires de notre lecteur ne visaient pas à comparer pour comparer mais plutôt à éveiller l'attention du Adou Richard sur les grandes attentes que l'ensemble des justiciables ivoiriens placent en lui.

Adou Richard Christophe, procureur de la république près le tribunal de première instance d'Abidjan Plateau et Ange Kessi Kouamé Bernard sont certainement les 2 magistrats les plus connus et les plus médiatisés de notre pays. Le premier opère dans un tribunal civil où les nombreux procès à l'encontre d'hommes du monde politique et de personnalités publiques ont contribué à asseoir son nom, son image et sa renommée dans la conscience collective ivoirienne. Quant au second, il officie depuis 1999 au tribunal militaire d'Abidjan où il s'est bâti une réputation de traqueurs d'hommes en tenue indélicats, à la grande satisfaction de la population qui avant son avènement en savait très peu sur ce tribunal.

SRANKPAWA BOUAKE Mdi2906211935

Photo: SB et Internet

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

adou richard/ange kessi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires