Sign in
Download Opera News App

 

 

Déchets toxiques : les victimes annoncent une action judiciaire contre Koffi Charles

Les victimes des déchets toxiques, réunies en assemblée générale, le samedi 21 mai 2022, à Vridi-Cité, ont annoncé une action judiciaire contre Koffi Anon Charles. Voici pourquoi.

 

 

Les victimes des déchets toxiques se sont réunies en assemblée générale, le samedi 21 mai 2022, à Vridi-Cité, pour décider de la conduite à tenir, après le verdict du procès des déchets toxiques relatif à l’affaire de détournement de 4,658 milliards F CFA, rendu le mercredi 18 mai 2022.

Venues en grand nombre, les victimes ont apporté leur soutien à Claude Gohourou, président de la Coordination nationale des victimes des déchets toxiques de Côte d'Ivoire (CNDVT), qui a été déclaré non coupable dans le procès de détournement de 4,658 milliards F CFA, le 18 mai 2022. Le juge de la cour d’appel de renvoi a déclaré le délit de blanchiment de capitaux non constitué et indiqué que Claude Gohourou n’a pas manipulé lesdits fonds.  

En revanche, les victimes ont annoncé qu’elles vont réactiver la plainte contre Koffi Anon Charles, président du Réseau national pour la défense des droits des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire (RENADVIDET-CI).  

En effet, dans une plainte n° 295/AD du 29 mars 2022, devant le Procureur général près la Cour d’appel d’Abidjan, des victimes de déchets toxiques accusent le président du Réseau national pour la défense des droits des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire pour les délits de faux et usage de faux.

Selon ces victimes, elles se sont aperçues avec stupéfaction, qu’elles ont donné mandat à Koffi Charles pour agir en leur nom. « Nous avons notamment été informées de ce que Monsieur KOFFI Anon Charles, se présentant comme le Président du Réseau National pour la Défense des Droits des Victimes des Déchets Toxiques de Côte d’Ivoire en abrégé RENADVIDET-CI, une autre association de victimes, avait déposé plainte à l’encontre du président de la CNDVT. Cependant, c’est avec surprise et émoi, qu’il nous est revenu que nos noms et signatures figurent sur un listing contenant la liste de 6624 victimes membres de la RENADVIDET-CI qui auraient donné mandat individuel et spécial d’agir en leur noms et, pour leur comptes à Monsieur KOFFI Anon Charles », ont-elles écrit dans la plainte.

Pis, dénoncent les plaignants, diverses signatures apposées en face de leurs noms sur un listing établi à cet effet, sont falsifiées et donc fausses. « Les différentes signatures qui nous sont attribuées sont des fausses. Elles n’émanent absolument pas de nous. Manifestement, Monsieur Koffi Anon Charles a fait du faux dans le listing qu’il a produit. En conséquence, le listing comportant les noms et signatures des 6624 victimes personnes produit par Monsieur Koffi Anon Charles, président du RENADVIDET-CI, et censé rapporter la preuve que ce dernier avait effectivement reçu mandat spécial et individuel de chacune des victimes y listées est un grossier faux », dénoncent avec force les plaignants.

C’est cette plainte que les victimes ont annoncé, le samedi 21 mai 2022 qu’elles vont réactiver.

Claude Gohourou a pris acte de cette information. Lui a qui appelé les victimes à s’unir pour les enjeux à venir. A savoir le paiement des droits et dommages des victimes.

 

AKE

 

 

Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

. claude gohourou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires