Sign in
Download Opera News App

 

 

Life tv/Le procureur Adou richard : " Il n'ya pas de justice parfaite mais chacun joue son rôle "

Ce mercredi 09 décembre Life tv recevait le procureur de la république Adou Richard sur le plateau de Life Talk conduit par Brice Anoh



Cette émission a été tant attendue par les téléspectateurs et les internautes, elle vient de s'achever à peine et nous vous offrons un compte rendu de celle-ci afin que vous puissiez savoir de quoi il a été question pendant celle-ci.



L'émission a débuté par un micro trottoir dans lequel la majorité des personnes interrogées ont déclaré ne pas avoir confiance en la justice ivoirienne malgré des avancées notables. Ces dernières préfèrent régler leurs litiges elles-mêmes.



- Question : Notre justice est elle équitable et impartiale?

"La justice est une œuvre humaine et aucune œuvre humaine n'est parfaite et on ne ressort pas d'un procès avec un match nul, celui qui a gagné le procès fera confiance en la justice et celui qui perd aura un sentiment contraire.

La justice est rendue par des magistrats compétents ce n'est pas l'affaire uniquement du procureur de la république "

Il renchérit en disant qu'il y'a quatre cours à la disposition de celui qui n'est pas d'accord avec le verdict afin de les saisir et faire appel.



- Question : N'est-ce pas une méconnaissance de la loi qui engendre les réactions du grand public ?


" Ce n'est pas le rôle premier du procureur d'expliquer la loi ce sont les députés qui sont chargés d'expliquer aux populations les lois qu'elles ont voté, le procureur est chargé d'appliquer la loi qui est même publiée "



- Question : Quel est le rôle du procureur de la république ?

" Le procureur se charge d'un dossier quand il y'a infraction et il mène les enquêtes avec ses adjoints, ses substituts, la gendarmerie et la police. Il y'a dix procureurs et le procureur d'abidjan étant magistrat hors hiérarchie il est supérieur aux autres procureurs "



- Question : L'administration judiciaire de notre pays est elle équitable et impartiale ?

" Oui et la personne mise en cause peut se faire assister par un parent , un ami ou un avocat c'est une avancée mais en justice le match nul n'existe pas il faut que quelqu'un gagne et que quelqu'un perde et je vous l'ai déjà dis et les mots ont été choisi à dessein, Il n'ya pas de justice parfaite mais chacun joue son rôle "


- Question : La côte d'ivoire est-il un état de droit ?

" La côte d'ivoire est un état de droit car il y'a des textes, des tribunaux , des cours d'appels et chacun fait son travail ".



-Question : Est-ce que les droits de l'homme sont garantis et respectés en côte d'ivoire ?

Malgré la compétence des policiers , magistrats et autres ils ne pourront pas suivre tous les ivoiriens, les citoyens eux mêmes vivent les faits et doivent en tant que citoyens aider la justice à agir et non les cacher alors chacun est responsable de ses actes et les enquêtes sont menées par la police judiciaire. Alors chacun doit veiller aux droits de chacun et aider la justice en désignant les coupables lors des enquêtes.

On a vu des personnes avec des têtes tranchées, des personnes brûlées et il faut des enquêtes minutieuses pour ne plus vivre ces choses.



- Question : Qu'en est t'il de l'affaire de kafolo ?

Nos enquêteurs sont sur place pour des enquêtes Nous avons arrêtés beaucoup de personnes au sujet des atrocités qui ont eu lieu dans toutes les localités du pays et nous ferons la lumière ne vous inquiétez pas.

Dès qu'il y'a mort d'homme il faut obligatoirement qu'un juge d'instruction se charge du dossier pour aller en profondeur afin de tirer au claire les faits et situer les différentes responsabilités vous me direz que la procédure dure mais c'est ainsi que la loi fonctionne.


- Question : Êtes-vous oui ou non sous influence du pouvoir exécutif ?


" Le procureur de la république travail sous la hiérarchie du procureur général qui travail aussi sous la hiérarchie du ministre de la justice néanmoins nous exécutons les ordres selon les faits car le juge reste indépendant alors même si on reçoit des ordres on ne peut les exécuter que sur fond de preuve "



- Question : Ne faudrait t'il pas communiquer sur la justice pour mieux informer les ivoiriens sur les questions sensibles ?


" Aucune procédure ne finit dans l'ombre et les populations sont conviées à assister aux procès publiques afin d'entendre les résultats des procès "


- Question : Êtes-vous sous influence politique ?

" Malgré la hiérarchie à laquelle le procureur est soumis, il se confère aux faits et aux textes de loi et tant qu'il y'a des lois et textes qui régissent les faits le procureur ne peut qu'agir."



- Question : Pourquoi certains dossiers semblent traîner tandis que d'autres sont traités plus rapidement ?


" Tout dépend de l'affaire, il y'en a de simple et d'autres de moins simple, concernant le cas du gendarme qui a été tué , ce sont les gendarmes eux mêmes qui ont interpellés certaines personnes soupçonnées d'être les auteurs de cet acte mais ceux-ci doivent saisir un juge d'instruction pour monter un dossier alors que concernant les atrocités pendant et après les élections la procédure est plus longue car les éléments sont difficiles à rassembler "



La Seconde partie de l'émission a traité de l'actualité dans le pays


- Question :Quel type d'homme êtes-vous Procureur Adou Richard?

" Le procureur intervient dans les circonstances délicates quand à l'homme il se réveille à 5h du matin et je rentre à 23h juste le temps de dîner et au lieu de dormir je me bats pour que les concitoyens soient satisfaits car la nuit il ya un autre type de citoyens qui prend le relais les délinquants "

- Question : Pourquoi êtes-vous saisi d'un dossier qui vient de Toumodi parlant des 23 personnes interpellées ?

Il y'a eu deux têtes tranchées un tel acte relève d'une atrocité et l'enquête du procureur s'etends partout où il y'a atrocités en côte d'ivoire



- Question : A Quel niveau êtes-vous concernant le cas du jeune décapité à Daoukro ?

" Il y'a des personnes sur le terrain et les enquêtes sont en cours il y'a déjà des personnes interpellées la procédure est certe longue mais en cours ces atrocités ne peuvent pas rester impunies "


- Question : Qu'en est-il du dossier du Gbaka vert ?

"Je ne peux pourrez pas vous dire actuellement qui a conduit ce gbaka vert, nos bureaux sont ouverts si vous avez des informations à ce sujet. Les appels à témoin ne sont pas toujours efficaces Aucun fait ne sera impuni toutes les localités où il y'a eu des méfaits sont actuellement sous enquête avec nos agents sur le terrain le procureur n'est pas responsable de tout ce qui se passe durant un dossier en justice "



- Question : Qu'en est-il du dossier Yodé et Siro?

" La liberté d'expression est garantie par la constitution sous réserve que cette liberté n'entrave pas la loi, on peut dire mais on ne peut pas tout dire, on sort d'une situation assez tendue quand on est leader on doit refuser d'appeler à la mort, la liberté ne doit pas devenir du libertinage quand on est artiste on doit appeler à la vie "


L'émission s'est terminée mar une invitation formulée par l'équipe de Brice Anoh à l'endroit du procureur pour une autre émission et sa réponse à été l'affirmative.



Voici le lien de la vidéo de l'emmission pour vous permettre de la revoir partout où vous êtes

https://www.facebook.com/LIFETVCI/videos/431961728185476/


N'oubliez pas non plus de cliquer sur suivre et vous abonner si vous êtes un nouveau lecteur et laissez votre commentaire

Globenews

Content created and supplied by: Globenews (via Opera News )

brice anoh life talk life tv république adou richard

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires