Sign in
Download Opera News App

News Sports

 

Soccer

 

La Liga

Le Barça pense que le renouvellement de Dembélé dure longtemps

Le Barça attend toujours Ousmane Dembélé. Sur les terrains de jeu mais aussi dans les bureaux, où leur avenir a déjà commencé à se négocier. Moussa Sissokho, le représentant du joueur, a déjà eu les premiers contacts avec Mateu Alemany, le directeur du football du Barça. Dembélé lui-même et le président Joan Laporta ont également vu leurs visages.

Son renouvellement est l'un des objectifs les plus urgents pour le club. Car le Français met fin à son contrat le 30 juin 2022 et, s'il n'y a pas d'accord, il pourrait négocier avec un autre club à partir du 1er janvier. De plus, du Barça, ils considèrent Dembélé comme un acteur important dans la reconstruction de l'équipe. Pour sa jeunesse et pour être un footballeur différent. Le club a transféré au représentant du Français la possibilité de prolonger le contrat de l'attaquant pour deux saisons, jusqu'en 2024, avec une réduction de salaire signée par Josep Maria Bartomeu.


Du club, ils pensent que les négociations durent depuis longtemps. Ils savent que Dembélé veut rester, mais ils pensent que son représentant veut prolonger les discussions, en attendant la reprise de son joueur et en recherchant un meilleur accord. Jouer avec la possibilité d'être libre et que le Barça n'entre rien pour un footballeur pour lequel il a payé 105 millions de variables supplémentaires en 2017.


C'est pourquoi la direction sportive est consciente qu'il y aura plus de réunions et de négociations et qu'elle a une autre offre enregistrée qui ferait que le joueur ne perdrait pas autant d'argent par rapport à son salaire actuel, mais en échange le nouveau contrat serait de trois saisons. , jusqu'au 30 juin 2025. Ils espèrent qu'il sera accepté compte tenu de la patience que le club a eue avec l'attaquant français.

Content created and supplied by: derniere-minute (via Opera News )

joan laporta moussa sissokho ousmane dembélé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires