Opera News

Opera News App

La violence est- elle présente dans le sport professionnel? Découvrez la réponse

YaoM
By YaoM | self meida writer
Published 5 days ago - 0 views

Avec tant de violence dans les milieux du sport professionnel, il serait étonnant qu' un tel mouvement ne se soit pas introduit dans les établissements scolaires. Marvin Vickers, un solide gaillard de vingt- quatre ans, a joué au football pour son lycée dans le comté du Brunswick et reçut des propositions pour jouer au niveau universitaire. Que dit- il de la violence dans le sport scolaire? " Les entraîneurs nous apprenaient à jouer d' une manière pas très régulière. Par exemple, si nous savions qu' un joueur de l' équipe adverse s' était blessé les côtes, la consigne était ' Cassez- lui les côtes! ' . En fait, si nous ne parvenions pas à blesser deux ou trois de leurs joueurs, la partie ne présentait pas d' intérêt. " Même au lycée, la haine et la violence sont inculquées aux jeunes. Un professeur de lycée et d' université, Fred écrivit: " On apprend aux jeunes à tricher, à blesser et à user de représailles pour une déesse: la victoire. Les entraîneurs projettent des films de violence devant les équipes des lycées pour influer sur le comportement qu' elles adopteront devant leurs adversaires. "

Un joueur canadien de hockey sur glace, Dave, connu pour son jeu querelleur, déclara récemment: " Je présente mes excuses à tous les jeunes sportifs qui prennent pour modèle ma façon de jouer. (. . . ) Si j' ai un tel jeu, c' est parce que tout le monde, les entraîneurs, les supporters et les médias attendent cela de moi. "

Ce témoignage amène la question suivante:

Pourquoi ce flot croissant de violence

" Les entraîneurs, les supporters et les médias. " Ils jouent un rôle prépondérant dans la violence du sport. Ils sont liés par la loi de l' offre et de la demande. Les supporters veulent de l' action et des sensations fortes. Voilà la demande. Souvent, les entraîneurs sont employés par des brasseurs d' affaires qui veulent que leurs concessions leur rapportent. Cela signifie aussi contenter les supporters. C' est pourquoi les entraîneurs sont amenés à satisfaire les exigences du public. À l' extérieur, les media, surtout la télévision, s' en mêlent, tantôt exaltant, tantôt condamnant la violence. Il y a quelques années, Vince Lombardi, entraîneur professionnel de l' équipe de football américain des Green Bay Packers, exprima sa philosophie du sport par cette phrase aujourd' hui devenue banale: " Gagner n' est pas tout; c' est l' unique chose. " Cet homme n' est certainement pas le père de cette idée. Il a résumé en peu de mots la mentalité qui domine le sport professionnel. Pourquoi est- il si important de gagner? On trouve cette explication dans l' article de journal cité précédemment: " [Aux États- Unis], les universités investissent des millions de dollars dans les programmes d' athlétisme de leur club de première division (une grande partie de cet argent est destinée à des élèves boursiers). Il y a de nombreuses raisons à cela; l' une, et non des moindres, est la perspective d' énormes profits qu' offriraient des équipes victorieuses de football ou de basket. " Ainsi, le gain et les grosses affaires jouent un rôle essentiel. Le sport rapporte de l' argent comme jamais auparavant. En septembre 1981, le combat opposant Sugar Ray Leonard à Thomas Hearn " fut l' événement sportif le plus cher de l' Histoire, avec une prévision de recettes de plus de deux cent vingt millions de francs français" . Récemment, huit joueurs américains de base- ball ont signé des contrats annuels " dont le montant allait de trois à cinq millions et demi de francs français" . Fernando Valenzuela, le célèbre lanceur de balles mexicain du club des Dodgers de Los Angeles, aurait gagné pour les seuls contrats publicitaires entre deux et trois millions de francs français en une saison. D' après le quotidien argentin La Nación, le club de football des Boca Juniors a dépensé l' équivalent de six millions de francs français " pour le premier versement de l' achat de Diego Armando Maradona" , l' une des vedettes du football argentin. D' Australie vient cette autre nouvelle: " Maintenant, c' est sans bornes, le football est vraiment une grosse affaire, chacun des douze clubs champions de l' État de Victoria fait un chiffre d' affaires annuel d' environ six millions de francs français. " Quel est l' aboutissement de l' imbroglio du sport et des grosses affaires? Une violence accrue. Pour quelles raisons? Parce que les sports réclament aujourd' hui d' énormes sommes d' argent des spectateurs et des chaînes de télévision. Cela signifie que le consommateur doit se transformer en un fanatique du sport pour assurer d' importantes rentrées d' argent régulières. Comment y parvient- on? En donnant au consommateur ce qu' il réclame— des sensations fortes. Cela signifie souvent la violence. Ainsi, tout se tient. Les entraîneurs doivent enseigner et réclamer la violence parce que c' est le vœu des fans (l' abréviation de " fanatiques" ). De plus, les magnats des affaires veulent leur profit, et, pour promouvoir leurs ventes, les media emploient tour à tour la flatterie ou l' accusation. Les joueurs sont pris dans ce cercle vicieux et doivent fournir le produit— l' action, les sensations fortes et la violence.

Pourquoi la violence des spectateurs?

Aujourd' hui, les salaires exorbitants perçus dans le monde du sport ont engendré une seconde source de violence. Comment cela? Les spectateurs paient le prix fort pour voir des joueurs professionnels très bien rémunérés. En échange, ces spectateurs réclament tout le temps la perfection. Ils ne tolèrent pas l' échec ou la méforme. Le professeur John Cheffers de l' université de Boston explique avec justesse cette conception des choses: " Le respect envers les joueurs a baissé de façon notable. Ils sont tenus par les supporters pour des gens gâtés et surpayés, ayant mauvais caractère. Ainsi, on a déshumanisé les joueurs en faisant d' eux des vedettes marquées du sceau de la réussite dont on attend la perfection à chaque instant. Ils sont devenus un produit commercial pour les directeurs sportifs et les spectateurs. " Quelle est la conséquence logique de ce processus? La violence des spectateurs. Comment l' expliquer? Eh bien, que faites- vous si vous achetez un produit défectueux dans un supermarché? Vous vous plaignez au directeur ou au fabricant et vous attendez réparation. Mais comment se plaindre sur un terrain de sport si les performances sont médiocres? Puisqu' il n' y a pas de moyens officiels de dédommagement, les supporters déçus donnent libre cours à la violence.

Au cours des deux dernières décennies, la violence des spectateurs a également été encouragée par deux autres éléments: la boisson et les drogues. Lorsqu' ils arrivent sur les stades, de nombreux supporters ont déjà bu, sont drogués ou commencent à l' être. De plus, il amènent avec eux de la bière et de la marihuana pour ' tenir le coup' pendant la partie. Au cours du match, la foule devient meute, les interdits basculent et la " violence irresponsable" fait le lendemain la une des journaux. La violence des spectateurs a atteint un tel degré en Europe que de nombreux pays ne désirent pas accueillir certains supporters lors des matchs. " Supporters anglais, ne revenez plus ici! " , tel fut le souhait de la municipalité de Bâle, en Suisse, après que les spectateurs anglais se furent livrés à des actes de violence dans cette calme cité. Les habitants du centre de Barcelone, en Espagne, frémissent en pensant aux supporters des Rangers de Glasgow qui semèrent la panique dans leurs rues en 1972. Que la situation se soit aggravée est confirmé par le commentaire de ce supporter anglais embarrassé: " Depuis treize ans, je me suis rendu à l' étranger pour voir jouer les matchs. J' ai vu les choses empirer. Aujourd' hui, les loubards de Chelsea, West Ham et Manchester viennent uniquement pour la bagarre. Ils n' assistent même pas aux matchs. "

Y a- t- il une solution?

La violence dans le sport, sur le terrain et dans les tribunes, est aujourd' hui épidémique. On a suggéré et essayé toutes sortes de remèdes. Dans tous les pays et dans de nombreux stades, les supporters sont séparés du terrain par un fossé, comme des animaux sauvages dans un zoo. Dans certains stades, les supporters des deux équipes sont séparés. On a renforcé la présence de la police et des escadrons de gendarmerie. Des autorités ont suggéré des lois sévères et des pénalités pour les joueurs violents et les spectateurs. Des sportifs ont préconisé l' abandon d' actions violentes dans certains sports comme le hockey sur glace. " Mais les responsables des équipes, craignant l' impact que cela pourrait avoir sur la vente des billets, n' ont pas accepté ces propositions. "

Certes, on ne peut imposer la loi du fair- play et de la sportivité dans l' esprit et le cœur des gens. Mais ces choses sont indispensables quand on apprend à envisager la vie d' une manière équilibrée. Est- ce possible? Quel profit pouvez- vous en retirer avec vos enfants? Comment faire du sport une activité plaisante et salutaire plutôt qu' une lutte à mort?

Content created and supplied by: YaoM (via Opera News )

Tags:      

Découvrez
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Showbiz: une photo de dj kerozen en compagnie de sa fiancée circule sur la toile

32 minutes ago

45 🔥

Showbiz: une photo de dj kerozen en compagnie de sa fiancée circule sur la toile

Son sort entre les mains de Ouattara, les 3 options qui restent à Gbagbo pour rentrer au pays

33 minutes ago

178 🔥

Son sort entre les mains de Ouattara, les 3 options qui restent à Gbagbo pour rentrer au pays

Relations tendues entre Bédié et KKB : des religieux en pompiers

1 hours ago

338 🔥

Relations tendues entre Bédié et KKB : des religieux en pompiers

People : quand Eunice Zunon dévoile son sublime corps d'ébène et fait des heureux

1 hours ago

451 🔥

People : quand Eunice Zunon dévoile son  sublime corps d'ébène  et fait des heureux

Football / Eric Bailly : " Pour moi, c'est Sergio Ramos "

1 hours ago

23 🔥

Football / Eric Bailly :

Luckson Padaud avoue : "j'ai parfois recours aux pratiques mystiques"

2 hours ago

540 🔥

Luckson Padaud avoue :

Si Salah a une chance d'aller au Barça, laissez-le faire

2 hours ago

7 🔥

Si Salah a une chance d'aller au Barça, laissez-le faire

Législatives à Gagnoa : un ancien joueur et un comédien sont candidats contre le PDCI et le FPI

2 hours ago

574 🔥

Législatives à Gagnoa : un ancien joueur et un comédien sont candidats contre le PDCI et le FPI

Identité de Chris Yapi : Soro Kanigui fait de troublantes révélations

2 hours ago

9771 🔥

Identité de Chris Yapi : Soro Kanigui fait de troublantes révélations

Leonardo sur le renouvellement de Mbappé: Nous déciderons bientôt

2 hours ago

21 🔥

Leonardo sur le renouvellement de Mbappé: Nous déciderons bientôt

COMMENTAIRES