Sign in
Download Opera News App

 

 

Qui était Thomas Sankara ? Voici 08 choses à savoir sur sa vie

Après 04 ans de pouvoir, le capitaine Thomas Sankara tombe sous les balles d'un Commando lors d'un conseil des ministres le 15 octobre 1987 à 16 heures. Depuis ce jour, son souvenir et ses idéologies restent vivants dans la mémoire des jeunes burkinabés.

Qui était Thomas Sankara ? Voici 08 choses que vous devez savoir sur sa vie.

1- un capitaine révolutionnaire

Bien que mort il y a une trentaine d'années, le capitaine Thomas Sankara est toujours vivant dans la vie quotidienne de la population de Ouagadougou. Personne ne l'a oublié, de nombreux jeunes sont jusqu'à ce jour rempli d'admiration à l'égard de ce leader révolutionnaire qui était un ami du peuple, un défenseur des droits de l'homme, de la femme, un altermondialiste. Afin que les peuples africains puisse rester sur les traces de son idéologie, cette dernière est transmise à travers la musique, l'art et la politique. Tout comme Mandela, Sankara est un héros de l'Afrique. De son temps, il aspire à un Burkina Faso tout politiquement bien fait, là où la politique sociale prioriserait les intérêts du peuple et pour y parvenir, il s'allie avec ses frères d'armes et monte au pouvoir.

02- Un panafricaniste

Il ne devient président qu'à juste 33 ans et rapidement il gagne une grande popularité grâce à son charisme et sa jovialité. Une fois devenu président, il présente l'Afrique des jeunes et l'intégrité. Il mène une vie modeste dans le palais présidentiel avec sa femme et ses deux fils. La première chose qu'il fait une fois arrivé au pouvoir c'est de changer le nom de sa patrie, chose qui fut le 04 août 1984. C'est ainsi que la Haute Volta devient le Burkina Faso, ce qui est en associant les langues Moré et Dioula signifie Pays des hommes intègres.

03- Pays des hommes intègres

Dans son pays intègre, Thomas Sankara réduit drastiquement les indemnités des fonctionnaires et les dépenses du gouvernement. En 1984, les bons d'essences ne sont plus attribués en fonction de la capacité du réservoir des véhicules mais par rapport au kilométrage afin d'éviter les reventes. De plus les salaires des membres de son gouvernement correspondent à ceux de leur profession, ce qui veut dire qu'en tant que capitaine, le président perçoit donc une solde mensuel de 138 736 francs CFA. Au chapitre des économies, il n'autorise la climatisation dans les administrations et les ministères qu'en avril, le mois le plus chaud de l'année. Pour Sankara, des écoles, des barrages, des dispensaires, des espaces de reboisement peuvent être construits sur le budget de l'État de ce pays considéré comme l'un des plus pauvres au monde.

04- Sankara au pouvoir

Au début des années 1980, la Haute Volta est victime de multiples coups d'états. En 1981, Thomas Sankara est apprécié dans le cercle militaire où il est vite nommé Secrétaire d'État à l'information, un poste éphémère car il finit par démissionner suite aux injustices sociales faites à l'égard du peuple et de la corruption, ce qu'il ne tolérait pas d'ailleurs. Une fois président, la lutte contre la corruption devient pour lui une priorité à cause des expériences dont il a été témoin étant Secrétaire d'État à l'information. Il se met à baisser le train de vie de l'État en vendant les voitures de luxe des ministres et par la suite, il les contraint tous de rouler en Renault 5 comme lui. De plus il demande à chaque membre du gouvernement de déclarer ses biens matériels non seulement à une haute autorité mais également à la radio pour que tout le monde l'entende.

05- Politique sociale

Au Burkina Faso, la population n'a pas le droit de participer où de donner son avis concernant les programmes politique et comme cela fait partie des injustices sociales contre lesquelles Thomas Sankara milite, il arrive au pouvoir en y met aussitôt un terme. En créant des comités de défense de la révolution, Thomas Sankara réalise l'un de ses objectifs qui permettra de mettre la population au centre de l'action politique. Quatre de ces comités ont la charge de pratiquer dans le pays le pouvoir au peuple. Cependant ces comités ont de multiples tâches à accomplir à savoir la sécurité publique, la formation politique, l'assainissement des quartiers, le développement de la production et de la consommation des produits locaux, la participation au contrôle budgétaire dans les ministères etc... pour n'en citer que ceux-là. Toutefois leur travail à été fait mais de façon illicite, ils sont accusé d'extorsions ainsi que de débordements, ce qui va à l'encontre des valeurs de Thomas Sankara au point qu'il les remet lui même aux autorités.

06- Défenseur des droits de la femme

Les droits de la femme au Burkina Faso tout comme dans les autres pays de l'Afrique ne sont pas du tout valorisés ou du moins ne le sont pas assez, ils sont plutôt bafoués. Les femmes ont une place limitée dans la société et dans le but d'y mettre fin, le capitaine Sankara soutien les femmes en s'engageant dans leur lutte pour la promotion de leur émancipation, pour cela il nomme beaucoup de femmes dans son administration en tant que ministre. Le 08 mars 1987, jour de la célébration de la femme, il mit d'avantage son soutien pour celles ci. Il demanda aux hommes de célébrer la femme en échangeant de rôle avec leurs épouses, et donc ils allaient se mettre à faire le travail de celles-ci notamment les tâches ménagères.

07- Esprit patriotique

Afin de créer une abolition de ''l'héritage de la colonisation'' Thomas Sankara s'appuie sur le patriotisme et tout se passe très vite dès le lendemain de son putsch. Durant ses 04 années de pouvoir, il lance plusieurs actions politique comme le cas de la réduction du train de vie de son administration, la lutte contre la corruption, son soutien pour l'émancipation des femmes et bien d'autres. Thomas Sankara met en place un programme de contrôle de mortalité infantile avec comme arme la vaccination car à son arrivée au pouvoir, le taux de mortalité infantile était estimé à 180 pour 1000. Il met également en place un programme de lutte contre l'analphabétisme qui était à 98% incitant toute personne lettrée d'apprendre la lecture ou l'écriture aux autres. Résultat, le taux d'alphabétisation est passé de 06% à 24%, l'organisation mondiale de la santé (OMS) l'a d'ailleurs félicité pour cet exploit.

08- Contre le ''colonialisme''

Thomas Sankara est contre le ''colonialisme'', il l'assume tout en affichant ses amitiés avec tous ceux qui mènent le chemin vers l'abolissement du ''bal en occident'' vis à vis de l'Union Soviétique lors de la guerre froide. Thomas Sankara veut à tout prix sortir son pays de la ''tutelle française'' et aussi, il tient à débattre sur les ententes de collaboration entre le Burkina Faso et la France. Lorsque le Burkina Faso reçoit la visite de François Mitterrand à l'époque président de la France, Thomas Sankara fait un discours dans lequel il fustige le ''capitalisme'' des grandes puissances ''impliqué'' dans la guerre Iran-Irak et condamne la France pour ses ''ingérences''. À travers ce discours, il exprime directement son opinion sur la France et l'Occident.

En somme, Thomas Sankara voulait faire du Burkina Faso un pays indépendant et libre mais il n'aura pas le temps d'achever son œuvre, le 15 octobre 1987 il est assassiné.

Si cet article vous a plu alors n'hésitez pas à liker, partager mais surtout n'oubliez pas de vous abonner en cliquant sur le bouton suivre tout juste en haut sur le profil pour ne plus manquer nos prochaines publications.

Content created and supplied by: Life24 (via Opera News )

burkina faso thomas sankara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires