Sign in
Download Opera News App

 

 

Découvrez l’équipe dont la Côte-d’Ivoire a le plus peur

L'équipe du Maroc de football, surnommée « les Lions de l'Atlas », représente le Maroc dans les compétitions internationales masculines de football depuis sa première rencontre officielle en tant que pays indépendant le 19 octobre 1957 face à l'Irak.

Elle a participé à 19 phases finales de la Coupe d'Afrique des nations, dont elle a remporté l'édition 1976, arrivant en finale en 2004 et classée troisième en 1980.

 Elle a été classée 10e au classement FIFA en avril 1998. Elle est la seule équipe à s'être classé première du classement africain pendant trois ans d'affilée entre 1997 et 1999.

Au niveau mondial, l'équipe a participé à 5 phases finales de la Coupe du monde de football, son meilleur résultat étant d'atteindre les huitièmes de finale (défaite 0-1 contre l'Allemagne en 1986).

Le sélectionneur de l'équipe du Maroc est le bosnien Vahid Halilhodžić depuis le 15 août 2019.


La sélection Marocaine a été créée en 1928 et disputa donc son premier match lors de cette année, le 22 décembre 1928 face l'équipe B de France. La sélection marocaine s'est inclinée pour son premier match par une défaite sur le score de deux buts à un au Maroc. Cette sélection se composait des meilleurs joueurs de la LMFA ou Ligue du Maroc qu'il soient colons ou indigènes. 


Elle était en effet la formation qui représentait la Ligue du Maroc lors de certaines rencontres : face aux formations des autres ligues nord-africaines que sont celles d'Alger, d'Oran, de Constantine et de Tunisie qui représentaient elles aussi leurs ligues respectives puisque chaque année se déroulait un tournoi des ligues nord-africaines que le Maroc a remporté à plusieurs reprises notamment lors de la saison 1948-1949. 


Mis à part les rencontres du tournoi des ligues nord-africaines, la sélection de la LMFA affronta également quelques clubs de football tel que le club croate du NK Lokomotiva Zagreb le 1er janvier 1950 que relate l'Union des anciens joueurs nord-africains de football (UDAFAN). L'équipe du Maroc affronta également les équipes de France A et B avec par exemple le match nul arraché en 1941 face à l'équipe de France A à Casablanca sur le score d'un but partout ce qui est un exploit pour l'époque.


En février 2016, Hervé Renard est officiellement nouveau sélectionneur du Maroc. Le Français décide alors de se passer de plusieurs joueurs cadre pour de jeunes joueurs évoluant en Europe et en Botola Pro. Avec une équipe nationale dont une moitié est née en France et l'autre soit aux Pays-Bas soit dans d'autres pays, Renard se servira de Mbark Boussoufa pour traduire les consignes du français au néerlandais pour les Marocains néerlandophones. Avec une équipe très soudée et dotée de beaucoup de talents tels que Hakim Ziyech, Sofiane Boufal ou encore Achraf Hakimi, l'équipe se qualifiera rapidement à la CAN 2017 qui a lieu au Gabon.


En janvier 2017, la CAN débute pour le Maroc par une défaite face à la République Démocratique du Congo. Après ce mauvais début de compétition, l'équipe marocaine enchaîne par une rencontre face au Togo. L'équipe togolaise marque le premier but. C'est alors une grande déception pour les supporters marocains avant que les Lions de l'Atlas ne se reprennent et finissent par l'emporter sur un score final de 3-1. Le troisième match a lieu le 24 janvier face à la Côte d'Ivoire. Avec un grand nombre de joueurs soit forfaits soit blessés, Hervé Renard fait confiance aux jeunes talents formés au Maroc, notamment Youssef En-Nesyri et Hamza Mendyl pour faire face à la 'grande' équipe de Côte d'Ivoire. A la 64e minute, Rachid Alioui marque un but légendaire qui qualifiera les Lions de l'Atlas en quarts de finale de la Coupe d'Afrique 2017.


Les quarts de finale se jouent le 29 janvier 2017 face à l'Égypte qui figure traditionnellement parmi les favoris de la compétition. Après une rencontre largement dominée par le Maroc, un corner est sifflé à la 87e minute en faveur des Egyptiens. Une erreur défensive de Mehdi Benatia met alors un terme à la CAN 2017 pour le Maroc qui est défait 0-1. Depuis 2004, les Marocains n'avaient plus jamais joué de quarts de finale d'une Coupe d'Afrique des Nations.


Le 11 novembre 2017, les Lions de l'Atlas mettent un terme à 20 ans d'absence en Coupe du monde. Ils se qualifient sur une victoire de 2-0 face à la Côte d'Ivoire à Abidjan sur des buts de Nabil Dirar et Mehdi Benatia. Le Maroc boucle sa campagne de qualification pour le Mondial 2018 en n'encaissant aucun but. Chose qu'aucune nation qualifiée pour ce mondial n'a réalisé lors de ses éliminatoires. 


La qualification a été fêtée dans plusieurs villes au Maroc ainsi qu'à Paris, Amsterdam et Bruxelles.

En février 2018, la sélection marocaine des joueurs locaux emporte pour la première fois le Championnat d'Afrique des nations de football. L'édition 2018, cinquième édition du Championnat d’Afrique des Nations, a lieu au Maroc et a donc été emportée par le Maroc grâce à une victoire en finale face au Nigeria par quatre buts à zéro au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca

Coupe du monde 2018


Match de l'équipe du Maroc face à l'Espagne (2-2) en Coupe du monde 2018

Le tirage au sort de la phase finale est effectué le 1er décembre 2017 à Moscou. Le Maroc est placé dans le groupe B en compagnie du Portugal (Championne d'Europe en titre), de l'Espagne (Championne du monde en 2010) et de l'Iran (premier qualifié de la zone asiatique)

Hervé Renard sélectionne les 23 joueurs dont 8 joueurs formés en France, 5 aux Pays-Bas et 5 au Maroc. 

Le premier match des Lions de l'Atlas, considéré comme étant le match le plus décisif du groupe B avec l'Espagne et le Portugal prendra énormément d'ampleur au sein du groupe. Le Maroc jouera son premier match avec un nombre de 62.548 spectateurs dans les tribunes russes de Saint-Pétersbourg. L'équipe de l'Iran décidera de fermer les couloirs tout au long du match dans un jeu très fermé. A la 76e minute, Sofyan Amrabat entrera en jeu à la place de son frère Nordin Amrabat, victime d'une commotion cérébrale en plein match à la suite d'un choc avec un joueur iranien. Malgré la possession de jeu forte dominante en faveur des marocains, le match tournera tardivement au cauchemar à la 90 +5e minute où Sofyan Amrabat qui provoquera une faute pas loin de la surface de son propre camp en faveur des Iraniens.


 Etant la dernière action du match, Aziz Bouhaddouz, cherchant à pousser la balle en dehors des limites, fera l'erreur de pousser la balle dans son camp à la dernière minute du match. Le match se soldera alors sur une défaite d'un but à zéro en faveur des Iraniens, un scénario très inattendu par les supporters marocains. Le joueur formé en Allemagne recevra un tas de message de soutien de la part du monde de football[58], afin de booster les Lions de l'Atlas pour leurs deux prochains matchs également décisifs. Le jeune joueur Amine Harit sera désigné homme du match par la FIFA


Avec le retour de blessure de Nabil Dirar, Hervé Renard décidera de changer la charnière de la défense centrale Mehdi Benatia - Romain Saïss en titularisant Manuel da Costa à la place de Romain. Ce dernier n'a pas pu arrêter le rapide Cristiano Ronaldo qui marque d'un coup de tête le but à la 4e minute. Avec l'obligation de gagner le match sous peine de se faire éliminer de la compétition, les Marocains domineront le jeu et verront une dizaine d'occasions s'envoler en leur faveur, généralement par le capitaine Mehdi Benatia. A la 95e minute, le Maroc sera finalement éliminé de la compétition après le coup de sifflet final de l'arbitre Mark Geiger. Malgré un match étonnant de la part de Nordin Amrabat revenu étonnement il y a 5 jours d'une commotion cérébrale, la FIFA décidera de nommer Cristiano Ronaldo homme du match. 


D'énormes polémiques feront surface le lendemain du match, notamment le but de Cristiano Ronaldo à la 4e minute où Pepe fait une faute sur Khalid Boutaïb ou encore une main dans la surface portugaise Nordin Amrabat critiquera vivement l'arbitre américain Ce dernier entraînera la FIFA à une enquête de courte durée sur l'arbitre américain qui s'en sortira sans problèmes

Éliminé de la compétition, les Marocains feront preuve d'honneur dans le troisième match face à l'Espagne, considérés à cette période comme adversaire favori du groupe B. Mis sur le banc avant le début de la rencontre Mehdi Benatia laissera son brassard au deuxième capitaine du Maroc, Mbark Boussoufa. 


Pressés et dominés dans le premier quart d'heure, Khalid Boutaïb profitera d'une perte de balle de Sergio Ramos dans le milieu de terrain pour aller marquer le premier but du Maroc dans la compétition dans un 1 contre 1 face à David De Gea à la 14e minute. La Roja fera très vite parler sa compétitivité en égalisant à la 19e minute sur un but d'Isco. Les Lions de l'Atlas seront largement dominés en première mi-temps sur le score de 1-1.

 En deuxième mi-temps, Hervé Renard fera rentrer Fayçal Fajr à la 63e minute. Ce dernier délivrera une passe décisive sur corner à Youssef En-Nesyri, également entré en jeu à la 72e minute, qui mettra le Maroc en avant sur le score de 1-2 à la 81e minute. Comme face à l'Iran, à la dernière minute, Iago Aspas égalisera la mise sur un but sifflé hors-jeu par l'arbitre Ravshan Irmatov avant que l'assistance vidéo VAR[65] voit les ralentis, et décide de valider le but espagnol


Considéré comme le match le plus agité des phases de poules avec 6 cartons jaunes en faveur des Marocains, l'arbitrage sera à nouveau pris pour cible par beaucoup d'internautes et des joueurs également En effet, le 2e but espagnol n'était pas valable. Le but vient en effet d'un corner concédé à gauche mais qui est joué à droite. Cet erreur d'arbitrage prive le Maroc d'une victoire de prestige sur l'Espagne Le Maroc peut sortir la tête haute en réussissant à marquer 2 buts, mais pourra nourrir quelques regrets.


Quelques jours après l'élimination du Maroc au Mondial 2018, la FIFA décidera de sanctionner sévèrement la FRMF, les condamnant à verser une amende de 65.650 dollars, soit près de 622.300 dirhams pour le comportement de Nordin Amrabat mais également de certains membres du staff


En juillet 2019, après 41 mois à la tête de la sélection et une élimination du Maroc en huitième de finale de la Coupe d’Afrique des nations CAN 2019, Hervé Renard annonce sa démission

Le 15 aout 2019, Fouzi Lekjaa, président de la Fédération marocaine de football, officialise le recrutement de Vahid Halilhodžić qui fut notamment sélectionneur de l’Algérie et de la Côte d’Ivoire

Les lions de l'atlas ont été éliminés lors des éliminatoires des deux premières éditions du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) en 2009 et 2011,avant de se qualifier pour la première fois au CHAN lors de l'édition 2014,qui s'est déroulée en Afrique du Sud au lieu de la Libye, qui étaient initialement censés organiser la seule compétition nationale continentale pour les acteurs locaux. 


Lors de leur première participation à la compétition, les Marocains, emmenés par l'entraîneur Hassan Benaabicha (qui, en remplacement de Rachid Taoussi,a été chargé de diriger l'équipe quelques jours avant le début de la phase finale), n'ont pas passé le cap deuxième tour. Rachid Taoussi avait été à l'origine de la qualification des Marocains à la compétition, mais n'a pas eu la chance d'aller plus loin, puisqu'il a été remplacé par Benaabicha, qui avait bien fait dans diverses compétitions régionales et internationales à l'époque avec d'autres catégories inférieures. Equipes nationales marocaines. 


Les deux premiers matches pour les Marocains dans le tournoi étaient 0-0 et 1-1 nul contre le Zimbabwe et le Burkina Faso, respectivement. Ce n'est qu'après le troisième match que les Lions de l'Atlas local ont pu se qualifier pour le deuxième tour, après avoir battu l'Ouganda 3-1. En quart de finale, le Maroc a été battu de manière surprenante par le Nigéria 3–4, après avoir mené 3–0 en première période. 


En 2016, c'est un autre entraîneur marocain, avec le célèbre nom de Mohamed « El General » Fakhir, qui a mené les Marocains à la qualification pour la deuxième fois consécutive au CHAN, organisé au Rwanda. Cependant, c'était encore pire que leur précédent tournoi, les Lions de l'Atlas étant éliminés au premier tour après avoir terminé troisième de leur groupe. Le dernier match de l'équipe, une étonnante victoire 4-1 contre le pays hôte, le Rwanda, n'a pas pu empêcher l'élimination des Marocains; ils avaient déjà subi un nul sans but contre le Gabon et une défaite 0-1 contre la Côte d'Ivoire lors de leurs deux premiers matches. 

Cependant, les supporters marocains ont pu profiter non seulement de l'accueil du CHAN dans le royaume deux ans plus tard en 2018, mais aussi d'une victoire en tournoi pour leur équipe nationale locale, qui est devenue le troisième pays d'Afrique du Nord à remporter le titre de la compétition, après la Tunisie, vainqueur. 


en 2011 et en Libye en 2014.La route n'a pas été facile pour les joueurs marocains, entraînés par Jamal Sellami en 2018, car ils ont dû affronter des équipes nationales africaines fortes et expérimentées, en particulier en demi-finale et en finale. 


En phase de poules, le chemin était plus facile, avec une victoire 4-0 contre la Mauritanie suivie d'une deuxième victoire 3-1 contre la Guinée, avant un nul sans but contre le Soudan lors du dernier match de groupe. Les Lions de l'Atlas local ont terminé en tête de leur groupe avec 7 points sur 9 pour se qualifier pour les quarts de finale, où ils ont battu la Namibie 2-0 à Casablanca. Le 31 janvier 2018, Al Mountakhab est entré dans l'histoire en se qualifiant pour le match final du CHAN pour la première fois de son histoire après avoir battu la Libye, vainqueur du titre 2014, 3-1 au stade Mohamed V de Casablanca. 


Le match final était une rafale de buts marocains. Quatre au total ont été marqués, par Zakaria Hadraf à la fois à la 44e et à la 61e minute, Walid El Karti à la 64e minute, ainsi que Ayoub El Kaabi (meilleur buteur de la compétition) à la 73e minute, pour remporter un premier titre CHAN pour le royaume. En février 2021,le Maroc a remporté son deuxième titre après une victoire 2-0 contre le Mali en finale au Cameroun.

Content created and supplied by: Montagne (via Opera News )

ivoire maroc de football nations

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires