Sign in
Download Opera News App

 

 

Le Bim aux fesses : le désir fou des jeunes filles africaines

Les grosses fesses, toujours un fantasme en Afrique ? Si depuis quelques années dans cette région du monde, les femmes d’un âge mûr avaient le secret des dernières trouvailles, pour avoir un postérieur bien bombé pour se sentir plus sexy dans la société, faut-il aussi constater que de plus en plus de jeunes filles africaines sont aussi rentrées dans cette danse en vue d’obtenir un fessier XXL.

Ainsi à défaut de moyens financiers importants pour des opérations de chirurgie esthétique, elles s’adonnent aux pilules et aux sirops, et certaines d’entre elles en font souvent même la promotion sur les réseaux sociaux, en dépit du risque d’obésité causée par ces médicaments selon de nombreux médecins.

À cet effet, si le prix des pilules magiques grosses fesses coûterait généralement, la somme de 10.000 FCFA, le sirop qui fait le bim (sortir) aux fesses coûterait 25.000 FCFA. Et selon une jeune commerçante de ces pilules et sirops, la prise de ces médicaments donne de meilleurs résultats en seulement une semaine.

En tout état de cause, l’inquiétude de médecins sur d’éventuels problèmes de santé publique sur le long terme, liés à la prise de ces comprimés et sirops en vue d’avoir des fessiers particulièrement volumineux, ne semble absolument pas inquiéter ces jeunes filles africaines, pour qui les rondeurs occupent, une place importante, dans la société africaine.

 

Soraya Safaola

 

 

 

Content created and supplied by: Safaola (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires