Sign in
Download Opera News App

 

 

Attaques djihadistes : Pourquoi le Burkina représente un danger pour ses voisins

[04/12 à 14:26] Raoul Mobio: Longtemps confinée au Sahel, la menace djihadiste tend à déborder ces derniers mois vers les pays du Golfe de Guinée. Après la Côte d'Ivoire qui est sporadiquement la cible d'attaques terroristes depuis la fin Mars, d'autres pays tels que le Togo ou le Bénin semblent se trouver aujourd'hui dans l'œil du cyclone.

Le 10 Novembre, une position de l'armée Togolaise dans le Kpendjal au nord du pays, faisait l'objet d'une attaque de la part d'individus armés décrits comme des djihadistes.

Trois semaines plus tard, une violente attaque ciblait un poste avancé des forces Béninoises dans les environs de la localité de Porga, près du parc de la Pendjari. L'assaut a fait deux morts parmi les soldats Béninois.

La version officielle évoque la responsabilité des groupes terroristes. Un point commun dans tous ces incidents sécuritaires, tous ont eu lieu aux frontières que partagent ces différents pays avec le Burkina Faso.

Le Burkina qui depuis 6 ans ploie sous le joug du terrorisme s'en retrouve exsangue, et parvient difficilement à contrôler ses zones frontalières avec ses voisins.

Pour les groupes djihadistes régulièrement mis en cause dans ces attaques, le Burkina sert de plus en plus de bases de repli d'où ils peuvent opérer sans être très inquiétés. Il appartient aux différents états concernés d'intensifier la gestion de la surveillance de leurs frontières.

La provenance des assaillants est connue. Tant que le Burkina n'aura pas stabilisé son environnement sécuritaire, ses voisins de la Région n'en sortiront pas indemnes.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires