Sign in
Download Opera News App

 

 

Série noire de ce 19 Mai en Côte d’ivoire : Des signaux qui inquiètent...

En moins de 24 heures, une déferlante inattendue de violences sur la Côte d’ivoire. Ce Mercredi 19 Mai, la journée a démarrée de façon tragique avec des exactions perpétrées par des hordes d’individus, sur des ressortissants Nigériens dans les communes d'Abobo, d'Adjame et de Yopougon, à Abidjan.

Pour justifier ces violences, les auteurs de ces exactions ont invoqués un prétendu lynchage d’Ivoiriens au Niger par des forces de sécurité dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux.

Quelques heures plus tard en début de soirée, des assaillants, probablement des djihadistes, narguaient les forces armées Ivoiriennes, en incendiant un premier un poste douanier à Korowita, sur l'axe Dabakala-Kong, avant de réserver le même sort autour de 21 h à un autre poste douanier dans le bourg de Kamonokaha dans le département de Ferkessedougou.

Une série noire qui vient rappeler que les germes de la violence restent encore présents en Côte d’ivoire. Entre violences intercommunautaires, attaques terroristes, la situation sécuritaire s'effrite. Les séquelles des crises antérieures qu'a connu le pays persistent à pourrir le climat social.

Les événements de ce 19 Mai, pourraient-t-ils être des signes d'alerte d'une dégradation progressive de la situation sécuritaire en Côte d’ivoire si des mesures draconiennes ne sont pas prises pour stabiliser les zones de présence islamistes au nord et renforcer la cohésion sociale par des gestes d’apaisement susceptibles de briser le mur de méfiance entre les acteurs de la classe politique ?

L’essentiel reste à faire, avant que la situation ne vire au cauchemar.

Raoul Mobio 

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Côte Mai

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires