Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : Le 2ème bataillon projetable d'Anyama attaqué dans la nuit d'hier, bilan

S’il est vrai qu'à la suite les attaques terroristes de Bassam, de kafalo, le gouvernement ivoirien a pris certaines dispositions pour assurer la quiétude des ivoiriens, il n’en demeure pas moins que les menaces d'attaques de tout genre restent très inquiètantes. Conséquence de cette insécurité, des attaques à répétition des positions des forces armées ivoiriennes dans le nord du pays.

Des informations récurrentes qui circulent sous cape, font état des grandes menaces sur la sécurité nationale. Les grandes oreilles de l’Etat sont grandement ouvertes. Les forces de défense et de sécurité en alerte maximale.

Nous l'apprenons à l’instant par le journaliste journaliste sportif fernand Dedeh, le deuxième bataillon projetable de l’Armée à Anonkoua Kouté a été attaqué dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 avril 2021.

Selon le journaliste, les autorités policières suivaient ces personnes recrutées depuis un pays voisin et convoyées jusqu’à Abidjan. Ils descendent pour la plupart dans le quartier de Treichville. L'armée aurait été alertée pour parer à toute éventualité.

Cette alerte a été confirmée par les dispositions sécuritaires en cours au niveau des forces de défense et de sécurité, sur toute l’étendue du territoire nationale. <<Selon mes sources introduites, toutes les forces sont alertes maximales à compter du mardi 20 avril 2021. La Côte d’Ivoire est dans l’œil du cyclone. Des localités comme Abidjan, Dabou, San-Pedro et Tabou sont sous haute surveillance. Selon les autorités, les terroristes cherchent un point d’accès à la façade maritime, pour les divers trafics. Ils visent les ports ivoiriens.>> révèle le journaliste sportif fernand Dedeh sur sa page Facebook.

Pour l'heure, l'attaque n'a pas encore été revendiquée. Mais, selon Abidjan.net, le bilan provisoire s'établit comme suit : trois (03) morts et un (01) blessé côté assaillants (Ennemis) et un (01) blessé côté loyalistes. Pour l'heure calme plat. Le ratissage a débuté depuis 05h30mn. Le blessé côté assaillants a été retrouvé et est en train de recevoir des soins.

Il faut rappeler que les forces de sécurité ont régulièrement déjoué des attentats sur le territoire national. Au moins 57 attentats empêchés sans grands bruits, en 2020.

Les forces de défense et de sécurité ivoiriennes affichent leur détermination à faire face à la menace. Les populations doivent les aider à assurer leur sécurité en ouvrant les yeux.

Que Dieu nous garde et protège notre pays des attaques terroristes.

Cyclone225

Content created and supplied by: Cyclone225 (via Opera News )

bassam côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires