Sign in
Download Opera News App

 

 

Terrorisme en Côte d’Ivoire: L’UE soutient un projet de lutte à Jacqueville

L’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Jean Christophe Belliard, a annoncé le jeudi 22 avril 2021qu’en 2022, l’Union européenne fera son entrée dans le projet de création de l’Académie Internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT) en construction à Jacqueville, en Côte d’Ivoire.

 

Il a fait l’annonce au Colloque de lancement de l’Institut de recherche stratégique (IRS) de ladite Académie, tenu dans un hôtel d’Abidjan.

 

« Après le lancement de l’école des cadres en 2019, nous avons inauguré en 2020 le centre d’entraînement des unités spéciales. Nous voici aujourd’hui rassemblés pour l’ouverture de l’ouverture de l’Institut de recherche stratégique (IRS). Je voudrais dire merci à vous tous qui êtes venus ce matin. Beaucoup d’entre vous se sont déjà rendus sur le terrain à Jacqueville. Ce qui leur a permis de constater que l’Académie Internationale de lutte contre le terrorisme est effectivement sortie de terre. Merci à tous ceux qui ont déjà concrétisé leur participation à notre projet, avec mention spéciale à l’Union européenne qui va s’engager de façon très significative dès 2022 »,a-t-il déclaré.

 

Pour le diplomate, le projet se veut international afin de lutter efficacement contre le terrorisme au Sahel et au-delà.

Alors il est temps pour que les pays qui hésitent encore à adhérer, le fassent.

 

 Il est revenu sur la particularité du projet : «  Ce projet est en effet, unique en son genre, en sa dimension interministérielle, ce qui permettra d’apprendre à mettre en synergie, l’ensemble des acteurs institutionnels, pour lutter contre le terrorisme à travers l’action des ministères qui apportent des contributions spécifiques dans ce combat. C’est-à-dire, défense, intérieur, justice, économie et finance. L’Académie est également unique par les trois camps complémentaires qu’elle va couvrir. Celui de la réflexion stratégique qui est le pourquoi d’aujourd’hui, sur la conception opérationnelle et celui de l’intervention antiterroriste à proprement dite. Cette académie est également unique par sa dimension multinationale. Car, à vocation, dès 2022, à mettre en place une gouvernance partagée entre tous les pays et organisations internationales qui souhaiteront s’impliquer concrètement dans ce projet. Nous souhaitons également que cette dimension multinationale soit l’occasion d’un partage d’expérience. Ce qui permettra à chacun de témoigner leur stratégie de lutte sur le terrorisme, mais également et surtout, de mettre en place un véritable réseau international d’experts dans ce domaine », a-t-il fait savoir.

 

Vivement que ce projet soit une réalité et permette d’éradiquer le terrorisme qui apparemment s’installe en Côte d’Ivoire via Kafolo (2 attaques) et Anyama (01 attaque) avec des terroristes volatilisés dans la nature.

Nathanaël Yao

 

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

ivoire sahel ue union européenne

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires