Sign in
Download Opera News App

 

 

Quand le Mali devient un no man’s land pour la France

En dépit de la menace retentissante de Macron de retirer les troupes françaises du Mali, celles-ci continuent d’opérer des actions sur le sol malien. Une puissance occidentale qui refuse de collaborer avec l’armée d’un pays souverain mais intervient sur son territoire avec d’autres armées ! Cette situation préoccupante pour la sécurité du Mali amène à se demander si ce pays africain fait office de no man’s land ou de ligne de front pour la France.

Coup de bluff ou pression de la France pour un retour à une transition civile avec respect du calendrier électoral et une présidentielle le 23 février prochain. Soit, de quel droit la France se permettrait de mettre la pression sur un pays souverain relativement à ses institutions étatiques ?

La menace de Macron clairement exprimée, qu’est-ce qui justifie à nouveau la présence des troupes françaises au Mali ? En réalité, cette sortie musclée de Macron cache la crise de confiance entre Bamako et Paris. En jeu, la souveraineté du Mali.

En effet, l’opération de lutte contre le terrorisme qui a commencé huit ans plus tôt, en 2013, s’est muée en défense du territoire du Mali, attribut de la souveraineté du pays.

L’on a encore souvenance de Jean Yves Le Drian, ministre français des affaires étrangères, qui affirmait : pas de négociation avec les Djihadistes tandis que les autorités maliennes souhaitent enterrer la hache de guerre avec leurs frères djihadistes. Une réconciliation entre Maliens ne mettra-t-elle pas un terme à cette guerre sans fin ?

Pourquoi la France dépense, depuis huit (8) ans, 600 millions d'euros, soit 393 milliards Frs Cfa par année dans l'opération Barkhane pour une lutte de prévention contre des jihadistes qui n’ont jamais commis d’attentats sur son territoire ?

Autant de questions qui suscitent la réflexion sur la présence de 5000 hommes au Sahel là où les Casques bleus auraient pu prendre le relais.

 

Cyrille NAHIN 

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

bamako drian france mali

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires