Sign in
Download Opera News App

 

 

Mali : l'arrivée des Russes a-t-elle obligé les forces françaises a frapper dur ?

Adnane Abou Walid Al-Sahraoui, le chef du groupe jihadiste Etat islamique du grand Sahara (EIGS) a été tué par les forces françaises dans le Nord du Mali, a annoncé hier mercredi 15 septembre 2021 dans un tweet, le président Français Emmanuel Macron.

Cette information a été divulguée au moment où des informations persistantes font état de ce que le Mali s'apprête à signer un accord de coopération avec le groupe privé Russe Wagner en vue d'entraîner ses soldats et lutter efficacement contre le terrorisme. La France n'est pas du tout d'accord et mentionne que cela serait un gros risque si le Mali s'engage avec ce groupe de mercenaires. Reste à savoir si la junte acceptera de coopérer avec le groupe Wagner.

Ce mercredi 15 septembre, c'est le président Emmanuel Macron qui annonce que le chef de l'EIGS a été neutralisé par les forces françaises. La France marque t-elle sa présence au Mali ? Est-ce un avertissement d'occupation du territoire malien ? En tout cas, l'annonce de l'arrivée du groupe Russe Wagner au Mali fait grand bruit à l'Elysée. Mais Paris est serein et qualifie la disparition du chef de l'EIGS comme un nouveau succès majeur dans le combat contre les groupes terroristes au Sahel.

Selon les informations, Adnane Abou Walid Al-Sahraouri dirigeait les groupes armés de l'Etat islamique dans la région des trois frontières Mali-Burkina Faso-Niger.

LeBiesson

Content created and supplied by: LeBiesson (via Opera News )

EIGS Emmanuel Macron Mali Russe Wagner

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires