Sign in
Download Opera News App

 

 

Attaque terroriste au Burkina Faso : à quoi sert le gouvernement burkinabè ?

Ceci n'est pas un article mais un cri du cœur. Et en tant qu'africain, je penses que chacun de nous doit de pencher sur le sujet, car comme nos parents aiment à le dire, quand la maison de ton voisin brûle, aide le à éteindre le feu. Aujourd'hui, la maison du voisin brûle, en dépit de tout ressentiment, pensons au peuple burkinabè. Malgré les antécédents, n'oublions pas que le terrorisme est une plaie, or quand une plaie n'est pas bien entretenue, il arrive qu'elle peut gangrèner tout le corps. En effet, si le terrorisme arrive à avoir le dessus au Burkina, qui sera la prochaine cible? Déjà que nous connaissons déjà des attaques terroristes sur notre sol.

Ce dimanche 14 novembre 2021, vers 05 heures 30 minutes, le détachement de Gendarmerie d'Inata, dans la province du Soum (Région du Sahel), a fait l’objet d’une attaque terroriste, a annoncé l'état-major général des armées.

Cette attaque terroriste a eu raison de tout un détachement de gendarmerie à Inata dans le nord du Mali, le comble c'est que les terroristes eux-mêmes se sont filmés non seulement pendant l'attaque et même après entrain de déambuler parmi les corps des gendarmes qui jonchaient le sol. La traditionnelle déclaration du président suivie des 72 heures de deuil national n'ont pas manqué à l'appel.

Les images sont insoutenables, et elles ne sont pas autorisées vu leurs caractères sanglantes. Les corps criblés de balles, des djihadistes qui marchent sur les corps. Les terroristes se filment entrain de dépouiller les corps des gendarmes, avec leur fameux "Allah Akbar" comme pour dire qu'ils le font pour Dieu ce qui est faux.

Mais il faut maintenant agir. Le Burkina est l'un des derniers pays sahéliens à avoir connu le terrorisme, mais aujourd'hui, le nombre d'attaques, de morts et de déplacés causés par le terrorisme au Burkina est supérieur à celui des autres pays où pourtant le terrorisme a commencé. Ce qui a dès le début été politisé par le gouvernement actuel est entrain d'échapper à tous.

On se rappelle du Burkina avec ses fameux commandos qui se bousculaient pour aller sur les fronts au Darfour et autres, ce fameux corps d'élite le RSP qui inspirait le respect, qui faisait que l'armée burkinabè était tant sollicité a disparu. Mais là n'est pas le problème, le véritable problème c'est qu'aucune unité n'a été créée à cet époque pour assurer la relève.

Dès le début des attaques, l'armée actuelle a montré qu'elle était prête à aller au devant de la scène, mais ironie du sort, le pays a laissé le terrorisme s'installer petit à petit sur le territoire burkinabè jusqu'à avoir aujourd'hui près de 60% du territoire entre les mains. Le mal s'est tellement enraciné qu'aujourd'hui, les terroristes dictent la loi dans les régions où ils sont installés. Ironiquement, les mines dans ces zones sont très rarement inquiétées, mais ce sont les camps et commissariats qui sont devenus les champs d'entraînement de ces fils du mal.

Des personnes qui n'ont pas suivies une véritable formation militaire, qui arrivent à tout détruire sur leur passage. On se demande à quoi servent ces équipements militaires qui sont toujours réceptionné par le gouvernement. Plus de quatres camps dans la seul ville de Ouagadougou, mais aucun camp digne de ce nom dans certaines régions. Comment un camp de gendarmerie ou un commissariat qui n'a pas de clôture peut-il résister? Comment un soldat qui n'a pas de gilets par-balle et qui n'a qu'une vieille khalach avec au plus deux chargeurs peut résister face à des personnes avec de vrais mitrailleuses, des armes super performantes avec suffisamment de munitions pour tenir plus d'une journée ? Sincèrement, avec un vrai détachement de l'armée nationale, avec les équipements qu'il faut, un vrai appui aérien et les renforts qu'il faut, selon vous combien de jours faudra-t-il à l'armée burkinabè pour nettoyer une ville comme Kaya, ou djibo ou n'importe quelle zone au Burkina ? Tant que l'armée burkinabè ne sera pas prête à faire de véritable assaut et sera toujours sur la défensive, on pourra changer de chefs d'États major et de ministre une centaine de fois, le résultat sera toujours pareil. Combien de véritable soldats ont été radiés de l'armée ? Mais aujourd'hui l'on préfère radier ou emprisonner des hommes rompus au combat et recruter des vdp. Houphouet Boigny ne disait il pas qu'on a point besoin d'eau potable pour éteindre l'incendie ? Comment des pays comme la Mauritanie qui est aussi un pays sahélien et qui partage une bonne partie du désert Malien a-t-il ou bouter le terrorisme hors de ses frontières ? Si eux on ou le faire, pourquoi pas le Burkina? D'autant plus qu'au Burkina aucune force extérieure ne peut être accusée d'interdire l'accès à ces zones, alors qu'elle est le problème ?

Cet article est un soutien au peuple burkinabè et juste montrer que toute l'Afrique est avec eux. Si je devais mettre par écrit les témoignages et images reçus je resterai à écrire pendant des heures. Je me limite là, et lance un appel au gouvernement burkinabè, il n'est jamais trop tard pour bien faire, c'est le moment d'agir, sinon la deuxième insurrection populaire n'est pas loin.

Merci de partager à travers toutes les couches du Burkina, tous les groupes burkinabè et panafricain car c'est l'affaire de tous.

Content created and supplied by: Master1Gam (via Opera News )

burkina faso mali

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires