Sign in
Download Opera News App

 

 

Attaques à répétition en Côte d’ivoire : que se passe-t-il réellement ? La vérité suspendue

5 mois après la fin de la crise électorale du 3ème mandat, les Ivoiriens ont-t-ils encore des raisons de s’inquiéter pour la stabilité de leur pays, malgré le calme apparent qui prévaut actuellement ? 

Visiblement oui, du moins si l'on se fie aux incidents sécuritaires qui se multiplient, et aux avertissements des pays Occidentaux. Après la double attaque, fin Mars, contre des positions avancées de l’armée Ivoirienne à Kafolo et à Tehini, dans le nord du pays, la violence armée s’est déportée ce Mercredi 21 Avril, dans la capitale économique, Abidjan, avec une attaque contre un camp de l’armée dans la commune populeuse d’Abobo. 

Aussi subreptice qu'ait été l'attaque qui n’aura duré qu’au plus une heure, selon l’état-major de l’armée Ivoirienne qui le situe entre 1h et 2h du matin, cette dégradation de la situation sécuritaire interpelle. La mise en alerte des troupes par l’état-major, ce Mercredi 21 Avril sur l’ensemble du territoire, atteste de la gravité de la situation. L’armée craint des attaques dans la région d'Abidjan et dans d’autres parties du sud du pays. 

Pendant ce temps, le nord croule sous la menace d’attaques terroristes. L'Ouest, toujours selon les securocrates du régime, serait également une zone sensible. Au milieu de toutes ces incertitudes, une population traumatisée par la dernière crise électorale et qui continue de suivre avec anxiété l’actualité sécuritaire dans la sous-région, essentiellement marquée par la recrudescence des attaques terroristes dans le Sahel. 

Pour en rajouter à ce sentiment d’anxiété, aucune information précise n'est donnée sur les commanditaires des attaques depuis Juin 2020 à Kafolo, jusqu’à ce 21 Avril 2021. Aucune revendication, aucun indice pertinent susceptible d’éclairer l’opinion publique. La vérité reste suspendue en l'air ?

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires