Sign in
Download Opera News App

 

 

Après le verdict du procès, Maître Jean Balan blanchit Gbagbo , ce qu'il a dit

Après le verdict du procès, Maître Jean Balan blanchit Gbagbo, ce qu'il a dit

En France, le verdict du procès du bombardement de camp français de Bouaké est connu.

Au terme de près de trois semaines d’audience, la cour a condamné les trois accusés, Yury Sushkin, le mercenaire biélorusse, Ange Gnanduillet et Patrice Ouei, les deux officiers ivoiriens à la réclusion à perpétuité.

En 2004, une attaque sur un camp militaire français attribuée à l’armée ivoirienne avait fait 9 morts.

Se prononçant après le verdict Maître Jean Balan, avocat des familles des militaires français tués à Bouaké, en 2004 dans une interview retranscrite par le quotidien Le Temps, s'est prononcé sur le verdict du procès.

À en croire Maître Jean Balan, le fait qu'il y a eu jugement de culpabilité ouvre enfin la possibilité aux parties civiles de commencer une procédure, pour obtenir enfin des dommages-intérêts pour les préjudices qu'ils soient physiques, moraux, psychologiques etc subis à cause du bombardement.

Répondant à la question de savoir si ce verdict est une grande victoire de l'ancien président Laurent Gbagbo , il a affirmé que ce verdict est une grande victoire pour Laurent Gbagbo. " Je peux vous dire que pour la première fois officiellement, la justice reconnaît que les ordres ne venaient pas du président ivoirien. Si tel avait été le cas, les pilotes auraient été acquittés ", a-t-il expliqué.

Content created and supplied by: Otenia (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires