Sign in
Download Opera News App

 

 

Madame Habré catégorique :"Idriss Deby n'est ni pacificateur, ni panafricaniste mais un pion"

Après les funérailles de l'ancien Président du Tchad, toutes les déclarations ne sont pas en faveur du Maréchal.

C'est un constat malheureux que de voir tout s'écrouler dès qu'un puissant chef d'État africain décède au pouvoir. Trois décennies aux affaires qui se terminent par une mort au combat, et un scénario difficilement supportable pour le peuple Tchadien.

A peine enterré, les déclarations qui coulent à propos de l'ancien Maréchal tombé au front coulent et prennent des propositions inattendues.

Comme les occidentaux aiment à le dire, les clans Hissène Habré et Deby ne dîneront pas ensemble. La preuve, Madame Hissène Habré vient d'une manière assez froide, de faire le deuil du Maréchal à sa façon à elle. Elle qui vit toujours au Sénégal depuis l'exil de son mari ancien président du Tchad, était l'invitée d'une émission " autour du micro" du site d'information sénégalais Dakar News.

Et là, elle a pris le contre-pied des messages dythirambiques en l'endroit du défunt président, pour dire ses quatre vérités au monde entier.

Pour elle, en effet, Idriss Deby n'est " ni pacificateur, ni panafricaniste mais un pion". Pour rappel, l'armée tchadienne s'était illustrée de façon héroïque dans l'opération anti terroriste au Mali. Selon les propos de la veuve , Raymonde Habré , le Tchad avait participé à l'opération juste sous les ordres français. Dans les détails, elle explique que la France avait simplement peur de compter les morts dans ses propres rangs si elle s'engageait sur le terrain des opérations.

Ce rapport trouble entre la puissance française et les pays africains, qu'elle qualifie de "pernicieux". Dans cette interview, l'épouse de l'homme que Deby avait renversé du pouvoir a dénoncé la position de La France qui n'a pour seul intérêt que la mainmise totale sur les ressources diverses du grand Sahel. A savoir les mines d'Arreva, le pétrole, et bien d'autres ressources importantes.

Avec la disparition du Maréchal et une transition qui n'est pas au goût de tous les acteurs politiques Tchadiens, et surtout de la présence de la France, c'est encore un pays africain qui doit se trouver des solutions. Le Tchad doit se remobiliser au plus vite face à divers enjeux qui attendent ses futurs dirigeants.

Content created and supplied by: Kadhondelatte (via Opera News )

dakar idriss deby madame habré catégorique mali tchad

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires