Sign in
Download Opera News App

 

 

Menaces terroristes au Nord : les FACI patrouillent intensément dans la zone de Kafolo

Les FACI multiplient les patrouillent pour débusquer les djihadistes dans la zone (image d'archives).

Les Forces Armées de Côte d'Ivoire (FACI) sont sur les dents actuellement. Après le crash d'un hélicoptère MI 24 de l'Armée dans la zone de Ferké-Korhogo, dans la nuit du jeudi 09 au Vendredi 10 Septembre 2021, à 2 heures du matin, et qui a d'ailleurs été retrouvé, nos forces de défense ne veulent pas se laisser conter. Elles passent toute la zone, et même au-delà, au peigne fin. L’objectif des hommes du Général Lassina Doumbia est de débusquer les indélicats individus qui menacent la quiétude des populations.

Ce vendredi, nous avons fait un tour dans la zone de Kafolo. Cette bourgade a essuyé plusieurs attaques de groupes terroristes il y a quelques temps déjà. Kafolo est à 31 km de Kong, vers la frontière Burkinabé, et à 119 km de Ferké, le chef-lieu de région du Tchologo.

Les FACI sont déterminées à mettre les Djihadistes hors d'état de nuire (image d'archives).

Il s’agissait pour nous de nous enquérir de la situation dans les villages de cette zone sensible. Vu la menace permanente qui règne dans tout le Nord, de Tengréla à Bouna.

Notre "petite" patrouille nous a ainsi permis d'apercevoir plusieurs patrouilles des FACI en mouvement ce vendredi 10 Septembre. Tant sur l’axe principal Kong-Ferké que le long de l'axe non bitumé allant de Nassian, un gros village centre, à Kafolo situé à 31 km de là.

Lôgôta, Kôtikounan, Mapina, Sahandala... distant d'une trentaine de km de Kafolo sont les villages que les différentes patrouilles des FACI ont visité, selon ce que nous ont rapporté certains habitants.

Basées à Kafolo depuis les dernières incursions armées, les FACI veillent au grain. De nuit comme de jour, arpentant les pistes, les hameaux et les champs environnants, comme nous l’explique O. Bakaramoko, un cultivateur, natif de Lôgôta, approché. Tenue de combat, casque et gilet anti-balles de circonstances sont de mise.

Le Chef d'État major Général, Lassina Doumbia ici à gauche (image d'archives).

Et pour bien faire les choses, nos forces de défense, comme nous l'avons constaté de visu, se sont entretenues avec quelques autorités locales de la zone. Question de collecter le maximum d’informations utiles à la sécurisation du septentrion ivoirien. Aux environs de 11’heures, un hélicoptère, tournoyant dans le ciel, a même été aperçu dans le ciel. Suscitant la curiosité des populations.

En véhicules militaires et à pied, les FACI patrouillent tout le long de l'axe Kafolo-Nassian, et dans les nombreux campements adjacents; sur une piste en terre battue, assez bien entretenue. Nos militaires visitent tous les recoins de la zone, à la recherche de Djihadistes.

Cependant, interrogés, certains habitants nous ont confié être dans l'angoisse constante depuis que le chef du village de l’un des villages de la zone a vu tout son cheptel emporté par les Djihadistes, il y a deux mois à peine. Fort heureusement, aucune perte en vie humaine n'a été déplorée. La hantise est donc de mise.

Patrick Russel

Content created and supplied by: Patrick_Russel (via Opera News )

djihadistes kafolo lassina doumbia

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires