Sign in
Download Opera News App

 

 

Attaque terroriste au Bénin : 2 soldats tués, la France avait prévenu

Telles des prédictions d'une exactitude déroutante, la mise en garde du patron des renseignements extérieurs Français, Bernard Emie sur la menace terroriste dans le Golfe de Guinée se concrétise dans chacun des pays cités dans son rapport du 1er Février dernier.

Face à la ministre Française des armées, Florence Parly, il alertait à partir d'une séquence vidéo tournée au Sahel : "Dans cette séquence vidéo, trois chefs d’Al Qaïda apparaissent : Iyad ag 

Ghali, le touareg du Nord, Hamadoun Kouffa, peul et émir de la katibat

Massina du centre, et leur chef algérien Abdelmalek Droukdal.

On les voit assis pendant une réunion stratégique qui s’est tenue au cours 

du mois de février 2020 au centre du Mali. Ces chouras réunissent les 

grands décideurs d’Al Qaïda. 

Nous le savons maintenant, l’objet de la réunion que vous voyez-là était la 

préparation d’une série d’attaques de grande ampleur contre des bases 

militaires.

C’est là que les chefs d’Al Qaïda au Sahel ont conçu leur projet 

d’expansion vers les pays du Golfe de Guinée. Ces pays sont désormais 

des cibles, eux aussi. Pour desserrer l’étau dans lequel ils sont pris, et pour 

s’étendre vers le Sud, les terroristes financent déjà des hommes qui se 

disséminent en Côte d’Ivoire ou au Bénin".

Un peu moins de deux mois plus tard, une double attaque visait les positions des forces Ivoiriennes à Kafolo et à Kolobougou, deux localités situées près de la frontière Burkinabè, faisant un bilan global de 4 soldats tués. 8 mois plus tard, c'est au tour du Bénin de goûter à la folie meurtrière des terroristes.


Selon un tweet de LSI Africa posté ce Jeudi 02 Décembre, "dans la nuit du mercredi à jeudi, une position des forces armées béninoises a été attaquée par des terroristes dans la localité de Porga, au nord-ouest du pays, à la frontière avec le Burkina Faso. Le bilan fait état de 02 militaires tués,et 1 mort du côté des ennemis".

Après le Sahel où le phénomène djihadiste constitue le premier enjeu sécuritaire, l'hydre comme l'avait averti la France, a visiblement fait du Golfe de Guinée, sa prochaine cible dans sa volonté d'étendre ses tentacules dans la sous-région. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

bernard emie bénin florence parly france mali

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires