Sign in
Download Opera News App

 

 

Terrorisme en Côte d'Ivoire : une somme proposée aux jeunes pour rejoindre les djihadistes

La Côte d'Ivoire dans le collimateur des djihadistes


À l'instar des autres pays de la sous-région ouest-africaine, la Côte d'Ivoire n'échappe pas à la menace terroriste qui plane sur l'ensemble des pays de cette zone géographique.

Les terroristes installés dans les pays sahéliens (Mali, Burkina Faso, Tchad) veulent étendre leur empire dans les pays du golf de Guinée.

La Côte d'Ivoire pays limitrophes du Mali et du Burkina Faso, deux pays en proie au terrorisme est devenue depuis un certain moment la cible d'attaques terroristes répétées notamment les attaques de Grand-Bassam, de Kofolo, de N'dotré et les récentes attaques des postes douaniers de Kamonokaha et de Korowita même si pour l'heure nous ne connaissons pas la nature de ces deux dernières attaques.

Image d'archive

Le mode de recrutement des djihadistes en Côte d'Ivoire

Les attaques terroristes en Côte d'Ivoire ont toutes été des échecs grâce à la spontanéité avec laquelle les forces armées de Côte d'Ivoire ripostent à cette forfaiture ayant pour but de s'emparer de certaines zones du pays.

Face aux différents échecs enregistrés et dans le but d'atteindre leur objectif machiavélique qui est de s'installer en terre ivoirienne, les terroristes ont trouvé une nouvelle méthode qui consiste à se familiariser avec les populations locales et recruter des jeunes sur place afin de donner non seulement du sang neuf à leur mouvement mais aussi et surtout de confondre à la population au moment des enquêtes et/ou des opérations des forces régaliennes.

En effet, un long reportage réalisé par le journal panafricain jeune Afrique à ce sujet a permis de lever le point de voile sur les ambitions des djihadistes, leurs origines divers et leur mode de recrutement.

Selon Jeune Afrique, il est question pour les terroristes de s'établir au nord de notre pays. Les investigations minutieuses menées par le journal ont permis de découvrir l'origine d'assaillants venus de divers horizons. Cependant, la plus grande et surprenante révélation c'est celle relative au recrutement de jeunes sur place par les terroristes.

À en croire aux informations relayées par le journal, les terroristes recrutent sur place, des jeunes et les joignent à leur cause contre une promesse, celle d'une moto et une modeste somme de cent mille francs CFA (100.000 FCFA).

Outre, la promesse d'une moto et cent mille francs CFA proposée pour rejoindre les rangs des terroristes, le journal révèle que ceux-ci bénéficient de complicité locale tout en précisant que les terroristes auraient même reçu du bétail durant leur séjour dans la zone.

Nous profitons de cette occasion pour inviter non seulement les décideurs publics à accélérer davantage la lutte contre le chômage afin de réduire la vulnérabilité des jeunes face à ces propositions ignobles qui peuvent conduire à la déstabilisation de notre beau pays, mais aussi, les jeunes à ne pas céder à de telles tentations qui mettront leurs vies en danger.

Toutefois, c'est le lieu d'inviter les uns et autres à dénoncer par tous les moyens possibles toutes complicités et tentatives de recrutement à rejoindre un groupe armé aux autorités compétentes.

Sylvestre_Kamenan

Content created and supplied by: Sylvestre_Kamenan (via Opera News )

Burkina Faso Côte d'Ivoire Mali

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires