Sign in
Download Opera News App

 

 

Ni contre Nicolas Sarkozy ni haine pour la France, Laurent Gbagbo à Paris depuis 48 h

Le président Laurent Gbagbo séjourne en France depuis 48 heures. Parti d'Abidjan le dimanche 12 septembre 2021 à bord d'un vol commercial de la Compagnie Air France, l'ancien président de la République de Côte d'Ivoire a déposé ses valises aux pieds de la Tour Eiffel. Sans ressentiments ni haine pour qui que ce soit.

Et pourtant, que d'arguments, que de raisons pour le président Laurent Gbagbo de passer son chemin, laissant bien loin celui de la France qui, il y a dix petites années en arrière, avait déversé 800 tonnes de bombes assassines sur la résidence officielle des chefs d'État ivoiriens. Et comme ces engins de la mort n'ont pas réussi à tuer le président Laurent Gbagbo, les soldats français, sous les ordres de Nicolas Sarkozy ont franchi les grilles de la résidence du chef de l'État d'un pays souverain pour procéder eux-mêmes à son arrestation.

La suite, on la connaît. Après dix ans de souffrances physiques et morales dans le sous-sol néerlandais par la volonté de la France qui lui en voulait terriblement jusqu'à son élimination physique, Laurent Gbagbo est rentré en Côte d'Ivoire, sur la terre de ses ancêtres le 17 juin dernie, après avoir été innocenté et acquitté par la Cour pénale internationale. Sans rancune ni haine pour le peuple français, Laurent Gbagbo séjourne depuis 48 heures sur les bords de la Seine où il y compte de solides amitiés depuis son jeune âge .

Dire que Laurent Gbagbo est un homme de paix, c'est comme si on disait qu'il y a des Bhetés qui vivent à Mama, dans la sous-préfecture de Ouragahio. Alors qu'il a de bonnes raisons d'établir son quartier général ailleurs en europe que dans la capitale française, mais Laurent Gbagbo, sans rancune ni haine a choisi de s'installer aux pieds de l'Elysée, là d'où est parti en avril 2011, l'ordre de bombarder la résidence qu'il occupait en sa qualité de président de la République de Côte d'Ivoire.

Qui mieux que Gbagbo peut déposer ses valises à Paris, alors que les plaies morales occasionnées lors du bombardement de sa résidence sont encore vivaces ? Mais sans ressentiments pour son bourreau Nicolas Sarkozy ni haine pour la France politique, l'ancien prisonnier de la CPI, passera dix jours sur le territoire français avant de regagner la Côte d'Ivoire, son pays qui aime tant, et pour lequel il est prêt à tout pardonner.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

côte d'ivoire france laurent gbagbo nicolas sarkozy paris

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires