Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'ivoire / Bombardement de Bouaké : le procès des trois pilotes s'ouvre à Paris

Hier lundi 29 mars 2021, s’est ouvert à Paris le procès du bombardement de Bouaké qui avait fait 9 morts dans les rangs de l’armée française, un civil américain tué et 38 autres blessés français. Plus de 16 ans après ces évènements qui avaient brouillé les relations entre Paris et le régime Gbagbo, c’est à plus de 6 milles kilomètres que ce dossier est appelé au rôle pour être débattu.

En l'absence des principaux accusés biélorusses et ivoiriens mais avec des familles de victimes qui espèrent avoir enfin des réponses dans cette histoire. Les audiences se poursuivrons jusqu'au 16 Avril 2021.

Une quarantaine de parties civiles, familles des soldats tués ou blessés notamment, mais aussi de nombreux militaires et d'anciens ministres français sont attendus, ou au moins convoqués, à la barre. Les enquêteurs ont examiné le rôle de trois ministres de l'époque, Michèle Alliot-Marie (Défense), Dominique de Villepin (Intérieur) et Michel Barnier (Affaires étrangères). Si la justice a refusé de saisir la Cour de Justice de la République, seule habilitée à juger les ministres, ces derniers sont néanmoins cités à comparaître au procès, comme témoins.

Content created and supplied by: Angeyeo12 (via Opera News )

Paris

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires