Sign in
Download Opera News App

 

 

Menaces terroristes au Nord : un couvre-feu instauré à Kong depuis le 19 août (Nouveau Réveil)

Le quotidien Nouveau Réveil annonce que depuis le jeudi 19 août 2021, un couvre-feu imposé par le préfet de région Soumahoro Soualiho, dans le département de Kong.

A en croire le journal Nouveau Réveil, une nouvelle attaque, la troisième en un peu plus de deux mois, dans la région, face à cette situation sécuritaire au Nord du pays, notamment dans le département de Kong, le préfet de région Soumahoro Soualiho a pris un arrêté portant couvre-feu sur tout le territoire du département de Kong.

« Après les attaques terroristes de Kafolo, le préfet hors grade Soumahoro Soualiho a instauré un couvre-feu sur tout le territoire du département de Kong. Une décision que les populations de cette région du pays ne semblent pas bouder. Ce couvre- feu, au regard de l’arrêté No 09/p-Kong/SG durera un mois, allant du jeudi 19 août au vendredi 17 septembre 2021 inclus et court de 00 heure à 04 heures du matin. », annonce le journal en indiquant que le préfet Soumahoro Soualiho a invité les commandants de la gendarmerie à l'exécution et au respect scrupuleux du couvre-feu. 

« Ainsi donc, pour parer toute éventualité, le préfet hors grade Soumahoro Soualiho a instruit les commandants de la gendarmerie, du secteur Nord-est de la zone opérationnelle Nord et le commissaire de police de Kong, d’exécuter et de faire respecter ce couvre-feu pour le bien des populations. », fait-il savoir en rappelant les faits qui ont amené le préfet à cette mesure.<<Pour rappel, selon le haut commandement de l’armée, « Le samedi 12 juin 2021, aux environs de 19h, une patrouille de reconnaissance des Forces Armées de Côte d’Ivoire a été l’objet d’une attaque complexe, sur l’axe Tehini - Togolokaye (localité frontalière du Burkina-Faso).

Il s’agit d’une embuscade avec usage d’engin explosif improvisé au contact duquel un des véhicules a sauté.", avait affirmé le communiqué de l’Etat-major général des armées, daté du dimanche 13 juin 2021. » relate-t-il en faisant connaître les différents bilans de ces attaques perpétrées jusqu'alors dans cette région contre l'armée.

« Le bilan faisait état de 3 morts et de 4 blessés. Les trois personnes décédées sont deux soldats et un gendarme. L’an 2021, dans la nuit du jeudi 10 au vendredi 11 juin 2020, une attaque contre l'armée ivoirienne s'était déjà produite une fois de plus à Kafolo, au cours de laquelle 14 soldats avaient été tués. », fait-il l'état de ces attaques terroristes contre les forces de défense et sécurité ivoirienne.

Les attaques dans le nord de la Côte d'Ivoire, près de la frontière du Burkina Faso, remontent au mercredi 29 mars 2021, lorsque deux positions de l'armée à Kafolo et Kolobougou avaient été prises pour cibles par des hommes armés, faisant six morts, trois soldats et "trois terroristes".

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

soumahoro soualiho

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires