Sign in
Download Opera News App

 

 

Sécurité : ces signes qui montrent que l'Occident a peut-être échoué face à l'islamisme radical.

Boko Haram, Etat islamique, AQMI...tant d'organisations qui font la promotion de l'islamisme radical. Il ne se passe un mois sans qu'on ne parle d'attentat, de prise d'otage ou d'autres choses encore émanant de ces organisations radicales. Et malgré la force militaire des occidentaux en face, malgré l'acuité des stratégies et la qualité des spécialistes en la matière, l'islam radical semble gagner du terrain. Deux faits ou signes ont attiré notre attention et nous laissent croire que l'Occident a peut-être échoué dans cette lutte de longue haleine. Ces deux faits sont d'ordre militaire. Le premier est la fin de l'opération Barkhane au Mali. En effet, après avoir combattu les jihadistes au Sahel, l'opération Barkhane qui mobilisait 5 100 militaires français au Sahel sur le front du terrorisme, Emmanuel Macron en a annoncé la fin en juin, tout en assurant que la France resterait engagée sur le terrain, mais autrement.

Le deuxième fait se passe en Afghanistan. En effet, il y a quelques jours, l'organisation Etat islamique a perpétré des attentats très meurtriers faisant plus de soixante-douze victimes dont des américains. Malgré cela, les soldats américains sur place quitteront le sol afghan le 31 août 2021, dans trois jours.

Ces deux retraits de forces militaires occidentales sur les fronts de la lutte contre le jihadisme sont selon nous des signes qui montrent que l'Occident a peut-être échoué face à l'islamisme radical.

Mais en réalité la lutte antiterroriste continue.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires