Sign in
Download Opera News App

 

 

Niger : des soldats français tuent ses compatriotes, le Président Bazoum solidaire de la France

 Tandis que deux (2) Nigériens ont été tués et seize (16) autres blessés par un convoi militaire français samedi 27 novembre 2021 selon Reuters dans la ville de Tera à l’Ouest du Niger, Mohamed Bazoum a préféré témoigner son soutien à l’armée française.

Non-sens. Mohamed Bazoum est-il le président de la République de Niger ou de France ? La question vaut son pesant d’or tant le chef de l’Etat nigérien a pris fait et cause pour les soldats français qui ont pourtant tué deux de ses compatriotes et en ont blessé seize. Toutefois, Mohamed Bazoum apporte son soutien à l’armée française contre laquelle il reste persuadé qu’une campagne est menée.  « Je suis totalement désolé de la campagne qui est menée contre eux. Je veux que les Français soient forts, parce qu’ils ont, avec cet espace du Sahel, une histoire singulière… », a-t-il indiqué samedi 27 novembre 2021.

Pis, Mohamed Bazoum pleure les 53 soldats  Français morts au Mali. Bazoum revèle sa conception de la souveraineté ou de la coopération lorsqu’il s’attache dans ses propos à une présence ad vitam de l’armée française en Afrique. « Et si les Français s’en vont, vous êtes sûrs que ces armées-là, qui ont leur devoir aujourd’hui, elles seront en mesure de faire face à cette situation ? Non ! Moi, je suis sûr que le jour où les Français plieront bagage à Gao, ce sera le chaos ! Les gens de Gao le savent de toute façon », martèle-t-il.

Après avoir libéré d'Alsace Lorraine (France), De Gaulles a-t-il supplié les soldats américains de rester définitivement en France ? Cette sortie de Mohamed Bazoum a le mérite de rappeler l’attitude du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara qui rend hommage aux neuf (9) soldats français tués lors du bombardement de Bouaké et ignore les victimes de l'hôtel ivoire. 63 manifestants tués par les soldats français et 1 300 blessés. Pour paraphraser  l’écrivain, philosophe et homme politique savoisien, Joseph de MAISTRE, "Toute nation a le dirigeant qu’elle mérite."

  

Cyrille NAHIN

 

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

france mali mohamed bazoum niger

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires