Sign in
Download Opera News App

 

 

Abobo / "épervier7": une ère de sécurité chez les populations. Témoignage d'un riverain

Le phénomène des enfants en conflit avec la loi, a été une plaie difficile à guérir pour les autorités sécuritaires Ivoiriennes. Habituellement accusés d'être à la solde du pouvoir, les enfants en conflit avec la loi, communément appelé" microbes", essentiellement âgés de huit à dix-sept ans, sont dans les rues d’Abidjan munis d’armes blanches, agressent, volent, terrorisent et parfois tuent leurs victimes. Ils agissent en groupe, et le plus souvent sous l’emprise de la drogue.

Acculé par toutes sortes de critiques, le gouvernement à initier plusieurs opérations pour éradiquer ce phénomène au sein de la capitale économique Ivoirienne. Après plusieurs tentatives infructueuses, celle intervenue il y a quelques semaines semble portée du fruit.

En effet l'opération "épervier 7" a eu un bilan positif selon le bilan provisoire donné par la Direction générale de la police nationale lors de la première semaine de l'opération. Outre la destruction de plus de 46 fumoirs, 1762 personness interpellés notamment des les quartiers d'Abodo, d'Anyama et d'autres communes, principal lieu de rencontre des microbes, la saisie de plusieurs armes blanches, les populations affichent une ère de sécurité et de tranquillité.

Cette impression nous a été donné par un habitant du quartier d'Abodo :

"Depuis l'opération "épervier 7", nous pouvons circulé dans notre quartier sans craindre aucun mal, ni pensée à une agression de brigands. Je sors à l'heure que je veux et j'entre quand je veux".

Cette action menée par le gouvernement est à féliciter, d'autant que les populations témoignent de la réussite de cette opération.

Content created and supplied by: Fabio58 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires