Sign in
Download Opera News App

 

 

Abobo-Insécurité : des images inadmissibles et très inquiétantes d’un commissariat

(Un riverain qui est entré par le portail central, traverse la cour du commissariat pour en ressortir par cette fente dans la clôture)

L’insécurité de plus en plus grandissante dans les communes d’Abidjan, n’est secret pour personne. Et les différentes opérations ‘’Epervier’’ ont été initiées à cet effet.

Cependant, il serait plus prudent et dissuasif que les commissariats, gendarmerie et bases militaires prennent le taureau par les cornes, afin de parer à toutes attaques surprises, surtout que ces camps ont été et sont toujours les premières cibles des attaques terroristes.

En effet, ayant reçu un message de l’Office national de l'état civil et de l'identification (ONECI) pour le retrait de la carte nationale d’identité (CNI) au commissariat du 14ème arrondissement de la commune d’Abobo, alors que l’identification a eu lieu à Yopougon, nous avons été stupéfaits de constater avec amertume, un « spectacle » inadmissible dans l’enceinte de ce poste de police.

Situé à quelques encablures de la maire de cette cité, une grande partie de la clôture de l’arrière-cour de ce commissariat s’est écroulée, donnant libre accès au sous-quartier immédiat.

Chose plus étonnante, cette ouverture dans la clôture, sert depuis un certain temps, à en croire les informations recueillies sur les lieux, de passage aux riverains, qui transitent par cette fente, sortent par l’entrée principale du commissariat et repassent par ce même chemin.

De 8 heures à 14 heures du 18 juin dernier, le temps de rentrer en possession de la CNI, nous avons pu observer les aller et retour des riverains pour qui, ce passage dans ce commissariat est devenu un raccourci.

Le comble dans cette situation qui expose ce commissariat aux bandits de grand chemin et à d’éventuelles attaques, c’est d’avoir aperçu un agent de sécurité croiser des passants à cet endroit sans dire mot, comme si cette situation était normale.

Y.K

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

abobo-insécurité

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires