Sign in
Download Opera News App

 

 

Terrorisme: voici pourquoi les djihadistes s'attaquent regulièrement à Kafolo, dévoile Jeune Afrique

Cela fait pratiquement la deuxième fois que le poste militaire ivoirien de Kafolo, à la frontière avec le Burkina est l'objet d'attaques.

On ignorait les raisons de ces assauts à répétitions jusqu'à ce que la lumière se fasse peu à peu.

En effet, se confiant au journal panafricain Jeune Afrique, une source militaire de haut rang a affirmé ceci:

"Le mode opératoire des djihadistes est celui qu'ils emploient au Mali, au Niger et au Burkina Faso. Ils ont attaqué de toutes parts pour tenter de déborder les troupes".

Selon les autorités, les djihadistes nourrissent une sombre ambition de faire de Kafolo, leur point de ravitaillement d'où la nécéssité de s'y accaparer.

Dans ces circonstances, le gouvernement ivoirien doit tout mettre en oeuvre pour empêcher les terroristes de mettre en pratique leurs sales besognes, car Kafolo ne doit pas constituer un bastion du djihadisme.

La Côte d'ivoire a dejà payé une lourde tribu de cette sale guerre que nous font subir ces terroristes avec à la clé plus d'une vingtaine de morts.

La localité de Kafolo cristallise les attentions depuis plusieurs jours après les attaques successives dont les soldats ivoiriens ont fait l'objet à leurs postes avancés situés dans la localité. Cette crise sécuritaire interpelle toutes les forces vives de la nation quel que soient leurs affinités politiques. C'est dans cet esprit que le commandant Fofana, aide de camp de Soro Guillaume a réagi à travers une courte déclaration.

Dans une déclaration relayée sur les réseaux sociaux, le commandant Fofana s'est adressé au Président Alassane Ouattara face aux attaques dont sont l'objet ses frères d'armes positionnés à Kafolo.

"M. Alassane Ouattara, encore l'armement de notre armée emportée dans la nuit du 03 avril à ce dimanche 04 avril par les terroristes à Kafolo", déplore le proche de l'ancien président de l'Assemblée Nationale Guillaume Soro. Cette déclaration de l'officier révèle donc que des armes des forces armées auraient été emportées par les assaillants.

Le commandant Fofana poursuit en invitant le Chef de l'Etat à reconsidérer la situation sécuritaire en lien avec ces attaques.

"Arrêtez de politiser cette histoire, car il s'agit de l'avenir de notre nation et de vie humaine. La verité finira toujours par triompher", a déclaré le commandant Fofana en etant peu explicite.

Rappelons que le commandant Fofana, aide de Camp de Guillaume Soro, a été contraint à l'exil et à été condamné par coutumace le vendredi 28 août 2020 pour des agissements qualifiés de délit par la loi. Il avait en effet fait plusieurs déclarations très critiques à l'égard des autorités gouvernementales après l'exil de son patron. Un mandat d'arrêt a été aussi lancé contre l'officier déserteur pour port illégal de costume et d'insigne militaire ainsi que pour trouble à l'ordre public.

#NS

Content created and supplied by: Nickouss (via Opera News )

Burkina Faso Jeune Afrique Kafolo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires